“Je pleurais tout le temps” : Laurie Cholewa se confie sur son baby-blues à “retardement”

0
10

On l’a connaît pour sa passion du cinéma, étant aux commandes de l’émission Tchi Tcha sur Canal+, mais maladie qui a emporté son père.

Actuellement, elle s’intéresse à un autre thème intime : la maternité. Laurie Cholewa produit en effet un docu-réalité baptisé Les Fées de la nuit pour C8 qui s’intéresse aux sages-femme de nuit, au sommeil des nourrissons ainsi qu’aux “parents en détresse parce que leur enfant ne dort pas“, explique-t-elle pour Télé Loisirs. Un problème qu’elle a elle-même rencontré après la naissance de son premier enfant, Rose, en 2018.

Je ne m’attendais pas, en devenant maman, à autant de bonheur et de stress mélangés. Je me suis faite aidée certaines nuits suite à la naissance de ma petite fille : j’avais très peur de mal faire, je pleurais tout le temps…“, a-t-elle avoué. Pour l’arrivée de son fils, Niels, en 2020, Laurie Cholewa confie avoir été en revanche beaucoup plus apaisée. Mais, c’est alors qu’elle a réalisé ce qu’elle avait manqué avec sa fille. “J’ai fait un baby-blues inverse. A la naissance de mon fils, je pleurais pour ma fille car je réalisais à quel point il est génial d’être à l’aise avec un bébé et d’en profiter. Pour elle, je voulais tout bien faire, je m’autorisais moins de choses et je me suis rendue compte à quel point je n’en ai pas assez profité… et j’ai fait mon baby-blues à ce moment-là !“, a-t-elle ajouté.

Des périodes difficiles sur lesquelles elle regrette de ne pas avoir été suffisamment informée. La femme de Greg Levy tente aujourd’hui d’y remédier : “J’ai hâte que le programme soit diffusé pour aider et faire passer ce message… D’autant plus que, maintenant, ma fille dort très bien !