“Je vis confinée depuis trois ans” : François Hardy affectée par la maladie, elle craque face à ses anxiétés

0
137

Elle n’a pas le moral au beau fixe et cette crise sanitaire interminable n’y changera rien. Au contraire. l’ancienne compagne de Jacques Dutronc a expliqué qu’elle ne profitait plus tellement, ni de la vie, ni même de l’air frais de l’extérieur.

La pandémie n’a pas changé ma façon de vivre puisque, à cause des effets secondaires de 45 radiothérapies qui ont traversé ma tête et d’une immunothérapie, je vis confinée depuis trois ans, explique Françoise Hardy. Mais pour moi, qui ai toujours été quelqu’un d’anxieux, elle a beaucoup augmenté mes angoisses pour l’avenir du monde en général, celui de ceux que j’aime en particulier.” Victime d’un cancer lymphatique, puis d’un cancer du pharynx, la chanteuse pourrait pourtant se raccrocher à une lueur d’espoir.

J’appréhende 2022, tant pour mes proches que pour moi

Si son état de santé a ruiné bien des choses, dont sa capacité à s’exprimer, Françoise Hardy est en rémission. C’est son fils, Thomas Dutronc, qui l’a confirmé en novembre, précisant qu’aucune récidive n’était à l’ordre du jour. Pour autant, la chanteuse semble broyer du noir, assure qu’elle n’en a plus pour longtemps et voit, d’un oeil plutôt négatif, ce nouveau mois de janvier débarquer, signe d’un renouveau très approximatif. “Justement, j’appréhende 2022, tant pour mes proches que pour moi et pour le monde, à cause de cette pandémie interminable et de ce qu’elle provoque sur les plans tant social qu’économique”, regrette-t-elle. Sait-on jamais. Un brin de magie accompagnera, peut-être, les douze coups de minuit…

Retrouvez l’interview intégrale de Françoise Hardy dans le Journal du dimanche, n°3911, du 26 décembre 2021.