Jean-Baptiste Guégan en couple : il a retrouvé l’amour auprès d’une “personne extraordinaire”

0
385

Depuis que sa notoriété a explosé, grâce à sa victoire dans l’émission La France a un incroyable talent en 2018, le chanteur Jean-Baptiste Guégan suscite toutes les curiosités. À commencer par le voile qui entoure sa vie privée. L’artiste avait fini par révéler en février 2020 qu’il n’était plus en couple avec Nadège, la mère de ses enfants. Depuis, il a retrouvé l’amour.

À lire aussi

Interrogé par le magazine Voici, à l’occasion de la sortie de son deuxième album intitulé Rester le même, Jean-Baptiste Guégan a accepté d’en dire un peu plus sur sa situation amoureuse actuelle. Surprise : il n’est plus un coeur à prendre. “Aujourd’hui, je suis accompagné d’une personne extraordinaire avec qui je m’entends très bien. Elle me donne du courage au quotidien. Heureusement qu’elle est là“, a-t-il confié sans donner plus de précisions sur sa dulcinée. Toutefois, l’artiste se réjouit de ne plus être célibataire, car, évoquant ses peurs dans la vie, il n’a pas caché que se retrouver tout seul entre quatre murs, le soir à la maison, ne lui convenait pas. “Le pire, c’est la solitude. Quand je me retrouve seul, je me sens vide, inexistant“, a-t-il ajouté.

Jean-Baptiste Guégan, papa d’un garçon de 12 ans et de jumeaux – un garçon et une fille – de 8 ans, est également revenu sur la folle rumeur qui l’avait un temps dit en couple avec Sandrine Quétier ! L’ancienne animatrice de TF1, qui consacre désormais plus de temps à la musique, avait partagé une scène avec lui, rien de plus. “On s’est simplement marrés. Elle faisait la première partie de mes concerts avec son groupe The Jokers. On s’est liés d’amitié, mais il ne sait jamais rien passé !“, a-t-il tenu à préciser.

Jean-Baptiste Guégan espère faire le même carton dans les charts avec son nouveau disque qu’avec le précédent Puisque c’est écrit, écoulé à plus de 300 000 exemplaires. Mais cela va lui demander de prendre le temps de faire de la promo et des concerts. De quoi l’éloigner encore un peu plus de ses enfants qu’il voit peu même s’il fait tout pour y arriver.