Jean Dujardin taquin sur Sarkozy : “Il pourrait vendre n’importe quoi à n’importe qui”

0
17

C’est la réouverture des cinémas et avec elle, une flopée de films qui vont attirer des millions de spectateurs dans les salles obscures au cours des prochains mois. Si certains sont attendus jusque dans l’espace, d’autres dévoilent un casting de superstars plutôt alléchants. Pour d’autres encore, en revanche, c’est plutôt le sujet qui attise la curiosité. C’est le cas de Présidents, un film d’Anne Fontaine, dans lequel les acteurs Grégory Gadebois et Jean Dujardin deviennent respectivement François Hollande et Nicolas Sarkozy.

Un rôle qu’a apprécié le compagnon de Nathalie Péchalat, puisqu’il a trouvé ça “très amusant à faire, le Sarkozy”, selon des propos rapportés par Le Figaro, mardi 29 juin 2021. Une personnalité qu’il a pu rencontrer en amont du film et qui lui a laissé l’image d’un homme capable de convaincre n’importe qui. “Il est le meilleur VRP de lui-même, il se vend très bien. (…) Il a un aplomb formidable. Il pourrait vendre n’importe quoi à n’importe qui”, assure-t-il, visiblement impressionné par le mari de Carla Bruni.

Il a des regards de petit chat et une façon de se faire plaindre qui en font presque un personnage de bande dessinée

S’il a complété son travail préparatif en regardant quelques interviews et émissions où apparaît Nicolas Sarkozy, Jean Dujardin a surtout analysé la personnalité de l’ancien président lors de leur rencontre. “Il a des regards de petit chat et une façon de se faire plaindre qui en font presque un personnage de bande dessinée”, décrit celui qui était très présent à Roland-Garros cette année.

Si Jean Dujardin, qui s’est récemment épanché sur sa jeunesse pas toujours heureuse, a travaillé le style et les mimiques de Nicolas Sarkozy, il n’a pas non plus cherché à en faire une copie conforme. “Je n’ai jamais voulu faire une imitation de Sarkozy. On m’emmerde parfois avec ça, en me disant que je n’ai pas de talonnettes. C’est absolument crétin. Dans une époque tellement binaire, ça ne peut être qu’un biopic ou autre chose. Le film est plus malin. C’est une fable. L’histoire est invraisemblable et bizarrement crédible”, explique l’ex d’Alexandra Lamy.