Jean-Luc Lahaye accusé de viol : ses conditions de détention dévoilées

0
37

Chaque soir, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs reviennent sur les sujets qui ont fait l’actualité. Ce 26 novembre, c’est le chanteur Touche pas à mon poste. Et pour cause, le chanteur de 68 ans, qui est placé en détention à la prison de la Santé à Paris, a vu sa demande de remise en liberté conditionnelle rejetée par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris, le 18 novembre. Très bien informé, le journaliste Gilles Verdez a partagé quelques détails sur les conditions de détention de l’artiste, qui est accusé de viol et agression sexuelle sur mineures et qui s’est plaint de son séjour derrière les barreaux.

“Il est très déprimé. Il passe son temps à lire et bavarde en promenade avec Georges Tron, l’ancien maire de Draveil qui a été condamné pour viol et qui est avec lui à la Santé”, a déclaré le compagnon de Fatou. Avant de poursuivre : “Ils sont dans le quartier dit ‘VIP’, qui est en fait celui des personnes vulnérables. C’est un étage où il y a des cellules de 9 m² avec des toilettes, une douche, une petite cuisine. Ils peuvent payer pour la télé. Donc, il n’a pas le droit de se plaindre car ils sont à l’écart des autres”.

“Mais il n’empêche pas moins que Jean-Luc Lahaye ne comprend pas. Ses proches m’ont dit qu’il n’arrive pas à réaliser pourquoi il est là. Il le vit très mal, on peut dire qu’il traverse une période de dépression et de mal-être. Je ne le plaint pas mais il ne va pas bien du tout”, a fait savoir le chroniqueur de 57 ans.

Pour rappel, Jean-Luc Lahaye est soupçonnée d’avoir agressé sexuellement deux adolescentes, alors âgées de 15 à 17 ans, à partir de 2013.

Jean-Luc Lahaye reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.