Jean-Luc Reichmann obligé de camoufler sa tache de vin au début des Z’amours : “Je ne me reconnaissais pas !”

0
16

La différence, il l’a toujours soutenue. Jean-Luc Reichman, qui a grandi avec une petite soeur sourde – nommée Marie-Laure -, s’apprête à défendre le handicap dans deux épisodes de la série Léo Mattéi, prochainement diffusés sur TF1. Le héros du show a même réussi à imposer des comédiens réellement touchés, des enfants “vraiment différents“. Sa différence à lui, pourtant, il l’a longtemps cachée aux téléspectateurs. La tache de vin qui recouvre une partie de son nez, sa marque de fabrique, il l’a camouflée pendant de longs mois en présentant l’émission Les Z’amours.

Je ne me reconnaissais pas, ce n’était pas moi

Après une année, je commençais à effacer le fond de teint avec les doigts, explique l’animateur dans les colonnes du magazine Voici. Les producteurs voulaient faire de moi le gendre idéal, je leur ai dit que je ne me reconnaissais pas, ce n’était pas moi. J’avais l’âge d’assumer ma tache. C’est à 7 ans, dans la cour de récré, que c’était difficile. Le pire a été mon prof de français : ‘La tache, au tableau !’ C’est violent à 14 ans, à la période où la séduction se développe.” Aujourd’hui, c’est avec fierté que Jean-Luc Reichmann assume sa peau et ses quelques variations de couleurs. Ce qui est, mine de rien, le résultat d’une lutte.

Les Z’amours, bientôt la fin

Il avait effectivement posé un ultimatum et menacé de claquer la porte du show. Sur le plateau des Terriens du dimanche, sur C8 en 2019, Jean-Luc Reichmann racontait qu’il avait fini par avoir gain de cause après avoir tapé du poing sur la table. De 1995 à 2000, il a été indissociable de ses Z’amours. C’est avec une certaine tristesse qu’il a donc appris que l’émission allait être déprogrammée dans le but de “privilégier les émissions créées en France” et non inspirées de modèles américains. “Une page se tourne, a-t-il écrit en apprenant la nouvelle. Il y a 26 ans nous débutions une aventure merveilleuse ensemble, avec vous, qui se termine aujourd’hui. Plus de 5 ans de bonheur à présenter Les Z’amours qui m’ont permis également d’en être là où je suis. Une grande pensée à toutes les équipes...”

Retrouvez l’interview de Jean-Luc Reichmann dans le magazine Voici, n° 1740 du 9 avril 2021.