Jean-Marc Généreux dans Spectaculaire : “Je n’ai pas hésité une seconde” (EXCLU)

0
117

Le 3 octobre 2020, à 21h05 sur France 2, Jean-Marc Généreux débarque en tant qu’animateur. L’ex-juré de Danse avec les stars animera Spectaculaire. Une émission qui met en avant le spectacle vivant et qui promet de grandes émotions puisque douze artistes venus du monde entier vont dévoiler leur numéro face à Marie-Claude Pietragalla, Louane, M Pokora et Amir. Purepeople.com a rencontré le célèbre danseur. Il en a dit plus sur ce show exceptionnel et ses premiers pas en tant qu’animateur.

À lire aussi

À quoi va ressembler cette nouvelle émission ?

Spectaculaire va avoir son propre ADN avec son propre univers. Franchement, on dirait qu’on est sur un gros show américain, soit sur Broadway à New York, soit à West End à Londres. Je n’ai jamais vu ça en France. On est sur une scène de 40 mètres de large avec 10 mètres de haut au-dessus de nos têtes. On va raconter une histoire, chaque numéro va avoir son écrin, son histoire, ce qui fait que cette émission est très différente des autres. Il n’y a pas de concours comme La France a un incroyable talent. Même si, à la fin, on va donner un prix d’honneur, pour moi, c’est impossible de sélectionner un numéro en particulier, car tous les artistes méritent des prix d’honneur.

Quels sont les numéros qui vous ont marqués ?

Les douze numéros ! (rires) Chacun m’a transporté dans un autre univers. On passe de choses qui sont extraordinaires, avec de la force, à des choses qui vont vous mettre en apnée. Cela peut-être aussi poétique ou chargé en émotions. Il y a par exemple un jongleur qui a ses boules qui tombent de 10 mètres de haut, on dirait qu’il jongle avec des étoiles filantes. Il y a aussi deux frères qui forment le Duo Vitalys. Il y en a un, il a son frère sur sa tête et il descend et remonte des marches ! Il y a aussi la roue de la mort. On sait que c’est dangereux ! J’ai eu la chance de les voir répéter et ils peuvent mourir à chaque tour de roue. Il n’y a pas de filet ni de harnais, ce sont des fous furieux.

Comment avez-vous abordé votre rôle d’animateur ?

Comme j’aborde tous les jours de ma vie. Je marche dans la rue pour me faire frapper par les voitures, je ne marche pas sur les trottoirs. Je veux qu’on me pousse dans mes retranchements, qu’on me pousse à évoluer. J’ai vu cela comme une nouvelle évolution dans ma vie et on m’a dit de ne rien changer. S’ils voulaient un animateur classique, ils en auraient pris un. Il y en a plein de très talentueux. Mais ils me voulaient parce que j’ai voyagé à travers la planète, que je suis né dans le spectacle vivant. Prompteur et oreillettes, c’est un peu nouveau pour moi, mais j’espère que les gens vont se dire que j’ai fait le travail.

Êtes-vous allé chercher des conseils auprès d’autres animateurs ?

Non parce que personne ne sait que je vais faire ça ! C’est un peu une surprise pour tout le monde. Je ne me prends pas pour un animateur. Je serais classé animateur le 4 octobre, car avant ça, j’ai tout à prouver. J’ai toujours approché ma carrière de la même façon : sourire, énergie, s’amuser. Peut-être qu’un jour, je travaillerai vraiment, que je chercherai un vrai travail, mais jusqu’ici, j’ai kiffé ma vie.

Vous n’avez donc pas hésité à quitter Danse avec les stars ?

J’ai eu dix très belles saisons avec Danse avec les stars et s’il n’y avait pas Danse avec les stars, on ne m’aurait pas demandé de faire Spectaculaire. J’ai saisi cette opportunité de changer de positionnement. Quand Stéphane Jarny m’a coaché pour la chorégraphie que je fais au début de l’émission, il m’a dit : “Là, ta position, c’est de faire danser les gens, de présenter les gens.” Là, je ne devais plus danser, mais marcher. Tout ça a été une découverte et donc je n’ai pas hésité, car dans mon humble carrière, j’ai eu le privilège d’être sur la ligne de départ de plusieurs grands spectacles : So You Think You Can Dance au Canada, So You Think You Can Dance aux États-Unis, Révolution au Québec, Danse avec les stars. Là, il y avait un nouveau train qui partait de la gare, il était magnifique, c’est merveilleux. Le projet était de mettre dans la lumière des artistes du spectacle vivant, je n’ai pas hésité.

Savez-vous qui pourrait vous remplacer ?

Ils ont toujours fait des castings géniaux depuis dix saisons. On va leur laisser la responsabilité de décider ça. Je suis sûr qu’ils feront le choix judicieux, même pas pour me remplacer, mais pour équilibrer le jury. Je pense qu’on n’est pas à l’abri de plusieurs surprises. Je leur fais confiance et je suis sûr que la prochaine saison sera merveilleuse.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sur la mention de Purepeople.com.

Rendez-vous le samedi 3 octobre, à partir de 21h pour découvrir cette nouvelle émission spectaculaire.