Jean-Michel Maire au coeur d'”une arnaque” ? Le ton monte sur le plateau de TPMP

0
112

Le plateau de Touche pas à mon poste s’est scindé en deux groupes, ce 7 octobre. C’est en débattant autour du gros dossier du jour, le concours de beauté “Miss Esthétique France”, que Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont confronté leurs points de vue. Sur le plateau, Milla Jasmine, et Shelly Fray, membre du jury, sont venus parler de ce concours peu commun.

Comme on l’apprend sur le site, “Miss Esthétique France” est ouvert à toutes les femmes, qu’elles soient “rondes, éventuellement mariées, tatouées, ayant effectué ou non un changement corporel via la chirurgie esthétique”. Et l’heureuse gagnante remportera 15 000 euros de soins et opérations esthétiques. Un lot qui a fait a grincer des dents certains chroniqueurs, comme Isabelle Morini-Bosc et Gilles Verdez, qui ont pointé du doigt la promotion du bistouri. “C’est une arnaque, avouez-le ! C’est “Miss Chirurgie Esthétique”, c’est sous-entendu. C’est dangereux ce que vous faites”, a soufflé le journaliste de 57 ans.

Le nutritionniste Jean-Michel Cohen, qui pense que cette compétition serait financée par une clinique, a donné son avis d’expert. “Il y a un côté noble qui est le fait qu’ils acceptent tout le monde mais ça masque la vérité. Toutes les petites filles qui fantasment sur les stars des réseaux sociaux vont être attirées !” De leurs côtés, Matthieu Delormeau et Valérie Benaim ont salué l’honnêteté et l’ouverture à la diversité du concours, qui se tiendra le 27 février 2022 à la Cigale.

“Il faut qu’il y ait des petites, des grandes, des tatouées… Je suis d’accord avec votre point de départ”, a déclaré la maman de Tom (21 ans). Avant de poursuivre : “Mais à la fin, ce qui est dit, c’est que vous souhaitez changer les candidates. C’est là où il y a un hiatus”. Pour Guillaume Genton, c’est le concours Miss France qui est “le plus discriminatoire et crée des complexes”. ” Il y a plein de filles qui se disent qu’elles ne sont pas belles parce qu’elles ne font pas 1m70, qu’elles ne sont pas célibataires…”

Et Delphine Wespiser, Miss France 2012 de prendre la défense de l’institution : “Il existe des concours différents avec des critères communs pour avoir un point de comparaison. Jean-Michel (Maire) tu fais croire à des femmes que le gros lot est d’avoir 15 000 euros de chirurgie esthétique… Il faut rappeler que ce n’est pas la clé du bonheur”. Via son compte Instagram, Milla Jasmine a déploré les critiques des chroniqueurs de Cyril Hanouna, plaidant qu’ils n’ont pas compris le principe du concours.