Jean Paul Gaultier parle de la mort de son premier amour, Francis Menuge

0
93

Dans sa nouvelle interview à Paris Match, Jean Paul Gaultier révèle être en couple “depuis douze ans”, mais garde secret le nom de son compagnon. Celui de son premier grand amour est en revanche connu de tous. Le couturier évoque sa mort, un drame survenu en 1990.

À lire aussi

Un coup de foudre. Mon ami, mon conseiller, mon amant.” C’est par ces mots que Jean Paul Gaultier décrit Francis Menuge, son ex-partenaire défunt. “On a bâti la maison Jean Paul Gaultier ensemble. Il faisait des études de droit, était brillant, créatif, avec un esprit de synthèse. Ce que je n’ai pas du tout. Il m’a donné la force de faire quelque chose tout seul. Je n’avais pas du tout cette ambition. Il a cru en moi.” Leur histoire idyllique prend fin brutalement, en 1990, lorsque François Menuge meurt du sida.

Cette période du sida a été terrible. Tout était merveilleux, jusqu’à la mort de Francis, explique Jean Paul Gaultier. Mes collections se vendaient bien. La renommée était au-delà de ce que j’aurais pu espérer et j’ai pensé tout arrêter. Les aventures professionnelles se sont enchaînées. Je ne suis pas carriériste. J’ai gardé mes racines populaires. La mode, je ne l’ai pas faite pour être riche ou célèbre, pour aller dans des cocktails, j’ai fait ce métier pour être aimé.

L’amour, JPG l’a donc retrouvé, dans les bras d’un autre homme dont l’identité reste inconnue. Quant à la mode, l’enfant terrible lui a fait des adieux définitifs en annonçant l’interruption de sa ligne de Haute Couture, après un dernier défilé grandiose au théâtre du Châtelet lors de la dernière Fashion Week.

Retrouvez l’interview de Jean Paul Gaultier dans le Paris Match n°3691, en kiosques ce jeudi 30 janvier 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.