Jean-Pierre Pernaut atteint d’un cancer du poumon : il révèle les séquelles de son traitement

0
119

Nouveau coup dur pour le clan Pernaut. Après avoir vaincu un cancer de la prostate en en 2018, c’est contre un cancer du poumon que l’ancien présentateur du JT de 13H de TF1 âgé de 71 ans se bat à présent. Un sujet que Nathalie Marquay.

Je vais bien. Enfin, je vais comme tous les malades du cancer qui se soignent et qui suivent des traitements un petit peu lourds, a tout d’abord confié Jean-Pierre Pernaut. Il a en effet d’abord subi une opération en septembre dernier pour l’un de ses poumons, une hospitalisation durant laquelle il a utilisé une fausse identité. “Pour l’instant, on a opéré une première tumeur à l’hôpital Georges Pompidou à Paris, en enlevant un lobe du poumon à droite“, a-t-il déclaré. Mais, malheureusement, le mal qui le ronge s’est étendu à l’autre poumon et cette fois, c’est inopérable. Il subit donc des radiothérapies afin de vaincre la maladie. Un traitement qui n’est pas sans conséquence. “J’ai suivi cinq séances de radiothérapie. Ça crève, car les rayons créent une inflammation dans le poumon, ce qui me fait tousser depuis trois mois ! J’aurais la réponse de mon traitement actuel à la mi-janvier. Il n’y a pas de raison de déprimer avant. On verra après“, a-t-il poursuivi auprès de TV Mag.

Dans la suite de l’interview, le papa de Lou (bientôt 19 ans) et Tom (18 ans) a donné plus de détails concernant ses radiothérapies éprouvantes. Il a expliqué qu’on lui faisait des “bombardements massifs de rayons pendant plusieurs séances“. S’il ne “sent absolument rien” pendant qu’un robot se balade au-dessus de lui durant quarante minutes, Jean-Pierre Pernaut se sent épuisé. Il peut heureusement compter sur Nathalie Marquay pour lui apporter une nouvelle fois un soutien sans faille. Une maladie qu’elle connait bien puisqu’elle a souffert d’une leucémie foudroyante, diagnostiquée en 1997. Et elle s’en est sortie, de quoi donner de l’espoir à son cher et tendre.

Jean-Pierre Pernaut pense à la mort

Malgré tout, Jean-Pierre Pernaut ne cache pas qu’il lui arrive de songer au pire. Je sais que Jean-Pierre y pense [ à la mort, NDLR]. Parfois il dit des petites phrases en disant qu’il faudra penser à telle chose si jamais un jour… Je ne veux pas l’entendre ! Bien évidemment, on meurt tous un jour, mais c’est pour mieux renaître“, a confié Miss France 1987. “Et Bernard Tapie disait qu’on allait tous mourir. L’essentiel, c’est le plus tard possible“, a ajouté son mari.

Ce sujet de la mort, Jean-Pierre Pernaut l’a également évoqué lors du tournage du documentaire Jean-Pierre Pernaut, la vie d’après, diffusé le 9 décembre sur C8. “Bien évidemment, quand on a un ennui on pense au pire : ‘Et si je ne revenais pas ? Et si par hasard je glissais dans un escalier de l’hôpital ?’“, a confié le président du jury de Miss France 2022, non sans humour, comme l’a dévoilé en exclusivité le site Gala.