Jean-Pierre Pernaut “facho”, “salaud” ? Ses enfants broyés par la critique

0
74

La France du terroir, celle des coutumes et des valeurs de la vie, pleure à chaudes larmes le départ très prochain de Jean-Pierre Pernaut. Lui, que l’on a souvent moqué pour s’attarder sur des événements jugés anodins de nos régions, est pourtant fier d’avoir représenté toutes les facettes de son pays dans le Journal de 13h depuis 1988. Le revers de la médaille, c’est que certains téléspectateurs le jugeaient conservateur. Et Les Guignols de l’info n’avaient pas manqué de grossir cette caractéristique dans leurs sketchs.

À lire aussi

Ça touchait mes enfants

Forcément, Jean-Pierre Pernaut a déjà vu les interventions de son double de cire sur la quatrième chaîne. Mais ce n’est pas celui qui a le plus souffert de ces petites boutades. “Ça m’a blessé parce qu’en me présentant comme facho, il y a des séquences qui m’ont blessé, a-t-il expliqué sur LCI le 17 septembre 2020. Ils m’ont blessé parce que mes enfants en ont subi les conséquences. Mes enfants qui étaient au lycée à l’époque. ‘Ah, ton père c’est un facho, un salaud, machin.’ Ça touchait mes enfants. Moi, personnellement, je sais que ce n’est pas vrai. Ce sont des gens qui sont malsains. C’était un humour malsain de faire croire que l’intérêt pour les régions, c’était du fachisme. C’est l’inverse ! Ils devraient regarder leur bouquin d’histoire, ils sont nuls.

J’ai décidé de changer de rythme

Marié à Nathalie Marquay depuis le 23 juin 2007, Jean-Pierre Pernaut a quatre enfants. Tom et Lou, issus de cette union que nous lui connaissons si bien, ainsi que deux aînés, Olivier et Julia, nés de son précédent mariage avec Dominique Bonnet. Bien sûr, il sera plus difficile de voir papa à la télévision à partir du mois de janvier 2021. Après trois décennies de bons et loyaux services, le présentateur a décidé de passer le flambeau, comme Le Figaro l’avait révélé. “Je l’ai annoncé ce matin à la rédaction de TF1 et nos correspondants en région, confirmait-il alors sur les réseaux sociaux. Pendant le confinement, vous vous en souvenez, vous avez plébiscité mon 13 Heures à la maison et vous m’avez même sacré personnalité préférée des Français. Les audiences du journal sont toujours aussi formidables. C’est un rendez-vous unique qu’on a tous les jours depuis trente-trois ans, rendez-vous compte ! Un tiers de siècle de passion, de fierté, mais j’ai décidé de changer de rythme et transmettre le flambeau.