Jean-Pierre Pernaut menacé après son coup de gueule dans le JT de TF1 ?

0
197

Lors du JT de 13 heures de TF1 le 24 avril 2020, Jean Pierre Pernaut s’est ouvertement positionné contre le gouvernement, une démarche inédite et franche de la part du journaliste de 70 ans, directeur adjoint de l’information du groupe TF1.

À lire aussi

Introduit par Jacques Legros, le présentateur extrêmement populaire n’a pas mâché ses mots concernant la gestion de la crise du coronavirus en France. Suite à sa première sortie en ville depuis le début du confinement, il a expliqué : “Dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs, des adultes, des enfants qui jouent, plein de monde, sans masque et sans contrôle. Quel contraste avec les reportages où l’on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent tous seuls sur une plage, à la montagne et en forêt alors qu’il n’y a aucun risque dans les régions où il n’y a pas de virus. Tout cela paraît incohérent.

Tout cela donne un peu le tournis

Il a ensuite poursuivi son discours en détaillant son argumentation : “Comme les masques interdits en pharmacie mais autorisés chez les buralistes, comme les fleuristes fermés pour le 1er mai mais les jardineries ouvertes, comme les cantines bientôt ouvertes mais les restaurants toujours fermés… On a du mal à comprendre tout ça ! Entre les infos, un jour, sur un déconfinement par région, le lendemain, ce n’est plus par région. Un jour, l’école est obligatoire, le lendemain, elle ne l’est plus. Tout cela donne un peu le tournis.”

Suite à ce passage, des milliers d’internautes ont réagi à ce JT pas comme les autres. De son côté, Nicole Belloubet, ministre de la Justice et garde de Sceaux n’aurait pas apprécié la prise de position de Jean-Pierre Pernaut, et aurait déclaré que ses propos pouvaient “faire l’objet d’une sanction pénale“. Elle aurait également jugé qu'”il est inadmissible qu’en France un présentateur télé puisse impunément critiquer le pouvoir en place“. Des propos ensuite démentis par le gouvernement et qui auraient été inventés de toutes pièces par un compte Twitter parodique.

De son côté, l’humoriste Jean-Marie Bigard a applaudi le passage de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 en écrivant sur Facebook : “Que c’est bon de voir un journaliste de la trempe de Jean Pierre Pernaut, se lâcher, et quitter son costume de journaliste pour parler comme un citoyen en plein JT !” Un JT qui n’est décidément pas passé inaperçu !