Jean-Roch en colère, il partage son agacement : “Il faut absolument intervenir”

0
10

Les discothèques vont-elles rester fermées cet été, pour la deuxième année consécutive ? Grands oubliés du très attendu calendrier de déconfinement dévoilé hier par Emmanuel Macron, les clubs sont les seuls établissements à ne pas avoir de date de réouverture. Ce 30 avril 2021 sur BFM TV, Jean-Roch s’est fait le porte-parole de sa profession pour tirer la sonnette d’alarme.

Restaurants, salles de sport, cinémas… Tous vont progressivement rouvrir leurs portes dans les semaines à venir, contrairement aux discothèques. “On ne s’y attendait pas. Depuis un an et demi, personne ne parle des clubs, le parent pauvre de la profession, qui ne sont jamais protégés, jamais conseillés, jamais encadrés“, Jean-Roch a-t-il déploré vendredi matin. Le fondateur des clubs VIP Room a souligné le sérieux de ses confrères depuis le début de la crise sanitaire : “Tout le monde a respecté le protocole à 100% (…). Et pourtant, il y a eu une deuxième, une troisième vague et les clubs étaient fermés. On ne peut pas tenir les clubs pour responsables, je ne comprends pas pourquoi, aujourd’hui, les clubs sont ignorés complètement alors qu’ils ont participé complètement à sortir de cette crise.”

En attendant une pleine réouverture des discothèques, peut-être dans le courant de l’été, l’homme d’affaires et DJ propose que le gouvernement et les préfectures autorisent aux établissements n’ayant pas d’extérieur de pouvoir organiser des événements dans des espaces qui pourraient être prêtés par les autorités locales, tels des places de village ou des bords de mer. “Je ne parle pas pour moi, j’ai un jardin, je parle pour tous ceux qui sont des puristes de la profession, qui ont des clubs considérés comme fermés et peuvent être d’éventuels clusters.”