Accueil Pure Télé Jeffrey Toobin de retour sur CNN après s’être masturbé en direct sur...

Jeffrey Toobin de retour sur CNN après s’être masturbé en direct sur Zoom

0
10

C’est ce qui s’appelle un enterrement de première classe ! Véritable sommité aux États-Unis, Jeffrey Toobin a travaillé pendant près de 30 ans pour les plus grands médias américains, du New Yorker à ABC en passant par le New York Times. Ce journaliste s’était spécialisé dans les affaires judiciaires et a notamment fait parler de lui au moment de l’affaire O.J. Simpson, ce joueur de football américain accusé d’avoir tué sa femme et son amant dans les années 90. Du livre qu’il a écrit sur cette affaire, une série a été faite, American Crime Story : The People v. O.J. Simpson, avec notamment Cuba Gooding Jr. et David Schwimmer.

Jeffrey Toobin était donc un journaliste très respecté, jusqu’au jour où, pendant la pause d’une visioconférence, l’homme de 61 ans a exhibé ses parties génitales devant ses collègues, pensant qu’on ne pouvait pas le voir. Suspendu immédiatement par le New Yorker en octobre 2020, il a finalement fait son retour ce jeudi 10 juin sur CNN en tant que chroniqueur. Il a ainsi profité de sa première réapparition publique pour s’expliquer sur cette histoire et faire son mea culpa. Assurant qu’il pensait qu’on ne pouvait pas le voir, il s’est excusé pour son geste “profondément idiot et indéfendable”, dans des propos rapportés par l’AFP.

Jeffrey Toobin a dit avoir “essayé d’être une meilleure personne” au long des “mois malheureux” passés hors-antenne. Il a notamment suivi une “thérapie” et fait du bénévolat dans une banque alimentaire. Désormais réintégré à l’équipe de CNN, le journaliste avait été simplement écarté par la chaîne américaine au contraire du New Yorker qui l’a licencié. Le journaliste devrait désormais reprendre son poste de consultant régulier, a indiqué sur le site de CNN un porte-parole de la chaîne.

Pas le premier incident du genre

Cet incident est l’un des nombreux aléas vécus lors des visioconférences. Fin mai, un député canadien était filmé en train d’uriner dans une tasse pendant une session parlementaire virtuelle, un mois après être apparu nu lors d’une autre séance. En septembre 2020, c’est un parlementaire argentin qui a été suspendu après avoir été surpris en train d’embrasser les seins de sa compagne alors qu’il participait à une session virtuelle.