Jessica Thivenin “au bout du bout” avec Thibault : ils prennent une grande décision

0
9

Jessica Thivenin avait bon espoir que cette seconde grossesse soit différente. Malheureusement, comme lorsqu’elle était enceinte de son fils Maylone (1 an et demi), la star des Marseillais est obligée d’être alitée. Pire encore, la vie de sa petite fille est en perpétuel danger. En effet, Jessica Thivenin a été plusieurs fois hospitalisée ces dernières semaines après avoir été victime de saignements très inquiétants. La jolie blonde a donc naturellement beaucoup de mal à garder le sourire. Elle a même à plusieurs reprises craqué et fondu en larmes sur les réseaux sociaux.

Une situation qui apparaît alarmante pour ses millions de fans, lesquels estiment qu’elle sombre peu à peu dans la dépression. Pour tenter d’aller mieux, Jessica Thivenin et son mari Thibault Garcia ont pris la décision de se faire accompagner par un psychologue. “Quand je ne faisais que pleurer, que ça n’allait pas, vous m’avez dit que je faisais peut être une petite dépression, que c’était important de parler à quelqu’un. Et c’est vrai qu’il y a beaucoup de choses qui ne vont pas, on a traversé beaucoup d’épreuves depuis ma première grossesse du coup on s’est enfin décidé. Ce matin, j’ai contacté une dame hyper gentille qu’une amie m’a conseillée et bientôt on va avoir notre première séance“, s’est-elle réjouit sur Snapchat ce mercredi 2 juin 2021.

Ça joue sur notre couple

Jessica Thivenin a confié avoir enfin sauté le pas après avoir fait le triste bilan de ces deux dernières années. “On a vécu des choses dures, comme quand Maylone a dû être réanimé deux fois, il est mort deux fois devant nous… La néonatale, l’alitement et là les problèmes recommencent… Forcément, ça joue sur notre couple, on ne va pas se mentir. Donc voilà, on vit des périodes vraiment pas agréables et le mieux c’est de parler à quelqu’un“, a-t-elle reconnu.

La maman de 31 ans n’a d’ailleurs aucun mal à se faire aider. Elle est même très heureuse et impatiente de se libérer de ses blessures. “Je n’ai aucune honte à dire qu’on va parler à un psychologue. Je trouve ça hyper bien et important de le faire quand quelque chose ne va pas. On est arrivé au bout du bout, c’est absolument vrai“, analyse-t-elle avec transparence. Jessica Thivenin espère désormais que ses séances porteront leurs fruits.