Jessica Thivenin en larmes : la situation dégénère avec des fans intrusifs, la police alertée

0
16

Trop c’est trop pour Jessica Thivenin et Thibault Garcia. En plus d’être très inquiet pour leur fille qui doit naître dans quelques mois, le couple se retrouve pris d’assaut par les visites de fans chez eux à Marseille. Une situation qui semble dégénérer de jour en jour et qui cause beaucoup de stress à la jeune femme, laquelle ressort tout juste d’une nouvelle hospitalisation après avoir perdu beaucoup de sang.

Je n’ai pas dormi de la nuit, j’ai eu des contractions… Je suis rentrée de l’hôpital pour me reposer chez moi parce que j’y suis mieux, et au final je me retrouve à être hyper contrariée parce que ça continue. Hier soir, c’est revenu sonner, des parents avec leurs Mercedes blanche qui déposent leurs petites filles, ils se garent un peu plus bas, ils sonnent, ils filment, et après ils partent en courant dès que Thibault arrive… Ça me déprime, ça me contrarie tellement, ça réveille mon fils, j’ai envie de pleurer“, a-t-elle déploré en fondant en larmes via sa story Instagram.

Jessica Thivenin avait pourtant demandé à son public de respecter son intimité et surtout le moment difficile qu’elle est en train de vivre. La maman de Maylone (1 an et demi) perd donc patience. “C’est chiant, j’ai envie d’être chez moi à Dubaï, les gens ne respectent pas. J’ai envie d’être tranquille. Je trouve ça fou que je puisse perdre ma fille à tout moment et que les gens s’en battent les couilles et viennent sonner. Ils ont quoi dans la tête ? On est connu donc on est des animaux, on n’a pas le droit d’avoir des moments difficiles.”

De son côté, Thibault Garcia a décidé de ne plus rien laisser passer. Après avoir encore constaté la venue de deux fillettes, d’une dizaine d’années seulement, sur ses caméras de surveillance, le Marseillais a prévenu : la police sera alertée. “Vous n’avez vraiment aucun respect, il y a deux jours je vous dis d’arrêter et vous revenez sonner ! À partir de maintenant ce sera la police pour tous voilà, il y a des caméras partout. Il n’aura fallu que deux minutes pour avoir les noms et prénoms, donc voilà mes demoiselles vous allez recevoir un petit courrier“, a-t-il annoncé passablement remonté. En espérant que cela suffise à éloigner les intrus.