Accueil Pure Cinema “J’étais allongée, éveillée…” : Uma Thurman à coeur ouvert sur son avortement

“J’étais allongée, éveillée…” : Uma Thurman à coeur ouvert sur son avortement

0
21

Nous sommes en 2021 et l’avortement est toujours, malheureusement, un sujet d’actualité. À la lumière de la nouvelle loi extrémiste et anti-avortement de l’État du Texas (États-Unis), de nombreuses personnalités prennent la parole. Washington Post, le lundi 21 septembre 2021.

Uma Thurman explique avoir commencé sa carrière à l’âge de 15 ans, dans un environnement où elle était “la seule enfant dans la pièce”. “Plus tard dans l’adolescence, je suis tombée enceinte accidentellement d’un homme beaucoup plus vieux. Je vivais avec une seule valise en Europe, loin de ma famille avec un travail qui allait bientôt débuter. Je ne savais pas quoi faire. Je voulais garder le bébé, mais comment ?“, se questionne alors cette adolescente. La jeune actrice téléphone à ses parents, tandis que sa mère était “gravement malade” à l’hôpital.

“Je méritais cette douleur”

Très vite, Uma Thurman comprend qu’elle ne peut pas garder ce foetus. “Je commençais tout juste ma carrière et je n’avais pas les moyens de lui offrir un foyer stable, ni même pour moi-même. Nous avons décidé en tant que famille que je ne pouvais pas poursuivre ma grossesse et que l’avortement était le bon choix. Mon coeur était tout de même brisé“, se souvient-elle. Une amie plus âgée originaire d’Allemagne lui a alors proposé son aide.
Dans le cabinet de son médecin, basé à Cologne, on a donné à Uma Thurman une “anesthésie locale” avant l’avortement. “J’étais allongée, éveillée, sur la table pendant que le docteur, qui était un homme gentil, m’expliquait tout le processus alors qu’il le mettait en pratique. Ça faisait terriblement mal, mais je ne me suis pas plainte. J’avais emmagasiné tant de honte que je méritais cette douleur”, déplore-t-elle. Toute sa vie, l’actrice américaine se souviendra de la remarque du docteur alors que ses doigts agrippaient le lit médical : “Vous avez des mains magnifiques, vous me rappelez ma fille“. Un simple geste d’humanité qui a été “l’un des moments les plus chargés de compassion” de sa vie. Dans ses yeux, elle était toujours une personne, une fille, une adolescente.

Avorter pour choisir sa vie

Aujourd’hui, Uma Thurman a 51 ans et cette histoire toujours aussi douloureuse a été son “secret le plus sombre”. Avorter a été la décision la plus difficile de sa vie, qui l’attriste “encore aujourd’hui” : “Il s’agissait du chemin vers la vie pleine de joie et d’amour que j’ai vécue. Choisir de ne pas poursuivre cette grossesse m’a permis de grandir et de devenir la mère que je voulais, et que j’avais besoin de devenir”. Uma Thurman nous rappelle ainsi à quel point le droit d’avorter est primordial. Elle assure voir en chacune de nous une femme merveilleuse, qui lui rappelle une de ses filles…