Jim Bauer, candidat phénomène de The Voice : son père Axel Bauer lui avait déconseillé de participer

0
12

Depuis le lancement de The Voice 2021, difficile de passer à côté du phénomène qu’est Jim Bauer. À 29 ans, ce comédien et musicien de rue est un candidat pas comme les autres, qui fait preuve de beaucoup d’audace. Lors des KO, il a par exemple refusé l’aide de son coach Marc Lavoine et a débarqué sur scène avec une reprise improbable du morceau Tata Yoyo d’Annie Cordy. Ce samedi 1er mai, il devra encore démontrer l’étendue de ses talents avec les cross-battles, cette nouvelle étape inédite du jeu. Et comme chaque semaine, nul doute que Jim recevra le soutien de ses deux célèbres parents, Axel Bauer et Nathalie Cardone.

Pourtant, son père n’était au départ pas franchement favorable à l’idée que son fils passe par ce genre d’émission. Il a même tenté de l’en dissuader. “Je ne l’aurais pas fait mais nous sommes différents et les temps ont changé. Quand il était gamin, je lui avais déconseillé de faire une émission comme cela, car j’avais peur qu’il se fasse manger par les médias. Des craintes naturelles de parents“, a reconnu Axel Bauer lors d’une interview avec Le Parisien. Et puis, finalement, en découvrant son fils à l’antenne et les retours positifs des téléspectateurs, le musicien ne peut qu’être fier. “J’ai révisé mon jugement sur The Voice. Non seulement y participer n’a rien de péjoratif mais c’est presque une condition pour se lancer. Je trouve que c’est bien qu’il le fasse“, estime-t-il désormais.

Mais, avec ou sans The Voice, Axel Bauer a toujours été convaincu du grand potentiel de Jim. “Son talent n’est pas une surprise pour moi. Il en a depuis qu’il a huit ans. A 10-12 ans, il avait déjà fait un album formidable, qu’il avait appelé Les Planètes. Il était très précoce. (…) C’est un sublime interprète. Il ne cesse de nous étonner“, a-t-il déclaré avec admiration. Et de conclure : “Je ne sais pas s’il gagnera The Voice, mais il a déjà gagné, car les gens reconnaissent son talent. Je dirais la même chose si ce n’était pas mon fils. Pour moi, Jim est un artiste. On a vu naître un artiste.”