JO-2020: Diniz rate la dernière marche, les handballeuses presque au sommet

0
20
placeholder

Si Yohann Diniz a raté sa sortie olympique vendredi en abandonnant le 50 km marche des Jeux de Tokyo, les handballeuses françaises, elles, ne sont plus qu’à une marche de l’or, après leur succès contre la Suède (29-27) en demi-finale.

Ne restent plus que les basketteuses, qui affrontent le Japon, également en demi-finale, en soirée (20h00 locales et 13h00 française), pour réussir un incroyable Grand chelem, cinq finales sur cinq équipes, pour les sports collectifs d’intérieur (basket-hand-volley) après les messieurs la veille qui ont tous validé leur billet pour l’ultime match dans les trois disciplines.

Au compteur, les Bleus comptent officiellement 27 médailles, dont 7 en or, mais ce sont donc déjà 4 de plus qui les attendent ce week-end. Reste à savoir la couleur (or ou argent).

placeholder

Diniz s’est retrouvé bien loin du podium.

A 43 ans, le Rémois a même tristement terminé sa longue carrière assis sur un trottoir de Sapporo, peu après la mi-course de son ultime sortie, le 50 km marche.

– Deux France-USA en basket ? –

Champion du monde en 2017 et recordman du monde depuis 2014, Diniz n’aura donc jamais brillé aux JO malgré quatre participations et toujours beaucoup d’espoirs (abandon en 2008 et 2020, disqualification en 2012, 8e en 2016).

“C’était la compétition de trop, l’olympiade de trop”, a estimé Diniz peu après son abandon dans cette course -comme toutes celles de marches et les marathons- délocalisée à 1000 km au nord de Tokyo pour éviter la chaleur de la capitale japonaise.

Mais à 05h30 du matin, le départ a été donné à Sapporo sous 26 degrés et près de 85% d’humidité !

“J’ai vite senti que j’étais fatigué, que je n’avais pas de jambes du tout, j’avais mal à l’adducteur, au dos, je n’avais pas de bonnes sensations, j’avais du mal avec ma respiration”, a regretté le Rémois.

“Physiquement, mon corps ne répondait pas”, a résumé Diniz, qui arrête sa carrière en même temps que cette épreuve au très long cours qui disparaît du programme olympique.

Pour l’histoire, le dernier champion olympique s’appelle Dawid Tomala et il est Polonais.

placeholder

En basket, les Françaises de la sélectionneuse Valérie Garnier visent ni plus ni moins qu’un match de rêve face aux Etats-Unis, comme les messieurs, l’Everest du basket.

– Une dernière médaille pour Felix? –

Mais avant cela, ce sont les Japonaises qui se dressent sur leur chemin. Et si les Nippones ont un palmarès vierge, elles ont prouvé que l’effet “maison”, même à huis clos, joue. La preuve, elles avaient surpris les Bleues lors du premier match de poule.

Après le fiasco Diniz, l’athlétisme va offrir un festival de finales vendredi, six dans le Stade olympique de Tokyo.

placeholder

La légende américaine Allyson Felix, qui dispute ses cinquièmes JO à 35 ans, tentera une dernière sortie sur 400 m. La Californienne, seule athlète de l’histoire à avoir remporté six médailles d’or olympiques, peut devenir l’athlète féminine la plus médaillée de l’histoire des Jeux si elle monte sur le podium, avant de prendre sa retraite. Elle compte actuellement neuf médailles en tout. Pour le titre, la championne olympique 2016, la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, semble un peu plus rapide.

Peu de Français sont concernés par les finales, mais les filles du 4×100 m et Jimmy Gressier sur 5000 m auront leur mot à dire.

En pentathlon, les Françaises avaient raté leur premier journée, et notamment Elodie Clouvel (24e), pourtant en argent à Rio.

La seconde journée, et notamment la spectaculaire dernière épreuve qui, sur le principe du biathlon, mêle course à pied et tir, pourrait réserver une surprise.

L’affaire de la Bélarusse Krystsina Tsimanouskaya, cette athlète menacée d’être rapatriée de force au Bélarus après avoir critiqué les instances sportives de son pays pendant les JO et réfugiée en Pologne depuis jeudi, a connu un nouvel épisode vendredi.

Les accréditations olympiques de deux entraîneurs de la délégation bélarusse, Artur Shimak et Youri Maisevich, ont été retirées pour leur rôle dans cette affaire.