Joaquin Phoenix : La nuit où son frère River est mort dans ses bras

0
200

Avant que Joaquin Phoenix ne devienne l’un des acteurs les plus reconnus de la génération, c’est son frère River Phoenix qui était la coqueluche du grand public. Tout s’est arrêté pour cette véritable étoile montante lorsqu’il a trouvé la mort dans la nuit du 30 au 31 octobre 1993, à 23 ans à peine. Tout commence avec une sortie de Joaquin Phoenix, son frère River, sa petite amie et des amis au Viper Room, boîte huppée de Los Angeles détenue à l’époque par Johnny Depp.

À lire aussi

Consommateur régulier de drogues, River Phoenix s’isole aux toilettes où son dealeur l’attend. Il consomme alors de grandes doses de Valium et de méthamphétamines, retourne dans la salle, puis se précipite à l’extérieur du club et s’écroule sur le trottoir. C’est Joaquin Phoenix qui a appelé les secours, le fameux 911. Une conversation déchirante ensuite dévoilée dans les médias, comme le veut la pratique aux États-Unis. On l’entend paniquer, presque pleurer : “Ok, je suis calme, mais il a des convulsions. Venez s’il vous plaît. Vous devez venir, je crois qu’il a pris du Valium ou d’autres choses. Venez parce qu’il est en train de mourir.” On raconte ensuite que River Phoenix est décédé dans les bras de son frère.

Un instant déchirant pour Joaquin Phoenix, qui n’évoque qu’en de rares occasions le souvenir de son frère. Alors qu’il remportait le Lion d’or à la Mostra de Venise pour son rôle dans Joker, il a rendu un hommage à River. “Quand j’avais 15 ou 16 ans, mon frère River est rentré du travail et il avait une copie VHS d’un film intitulé Raging Bull et il m’a fait asseoir et m’a fait regarder. Le lendemain, il m’a réveillé et il me l’a montré à nouveau. Et il a dit : ‘Tu vas recommencer à jouer, c’est ce que tu vas faire.’ Il ne me l’a pas demandé, il me l’a dit. Et je lui en suis redevable, car être acteur m’a donné une vie incroyable“, avait-il confié.