Joaquin Phoenix : Sa drôle de révérence face au prince William aux BAFTA

0
94

Une fois les présentations faites, tant bien que mal, le prince William a chaleureusement complimenté le comédien : “J’ai absolument adoré Joker. C’était brillant, a d’abord affirmé le Britannique de 37 ans. J’ai attendu et attendu avant de le voir, les gens n’arrêtaient pas de me dire ‘fais attention à choisir le bon moment pour le regarder’, mais quand je l’ai fait, ça m’a époustouflé, c’était vraiment bien.”

Un même combat

Sur un tout autre ton, Joaquin Phoenix et le prince William ont tous les deux profité de leur prise de parole sur la scène des BAFTA pour dénoncer le manque de diversité dans les nommés de cette année. “Je me sens très honoré et privilégié d’être là ce soir (…). Mais je déteste dire que je me sens aussi en conflit, parce que beaucoup de mes camarades acteurs n’ont pas ce même privilège, a notamment affirmé la star hollywoodienne de 45 ans. Je pense que l’on envoie un message très clair aux gens de couleur que vous n’êtes pas les bienvenus ici.” Déjà récompensé lors des Golden Globes et des SAG Awards, Joaquin Phoenix a pour habitude de faire des discours engagés, non seulement en faveur de la diversité, mais aussi de la cause animale.

De son côté, le prince William, qui se trouve être le président de la British Academy of Film and Television Arts, a déclaré dimanche soir : “La BAFTA prend ce problème au sérieux et, suite aux nominations de cette année, a lancé un examen complet et approfondi de l’ensemble du processus d’attribution des récompenses afin de tirer parti de son travail existant et assurer que les opportunités soient accessibles à tous.” Tous les nommés des principales catégories de cette année étaient blancs et tous ceux nommés dans la prestigieuse catégorie des Meilleurs réalisateurs étaient des hommes : Martin Scorsese, Quentin Tarantino, Todd Phillips, Bong Joon-Ho et Sam Mendes, grand vainqueur grâce au film 1917.