Johnny Depp : Alcool, drogue, son médecin balance sur ses “abus de substances”

0
117

Alors que le procès pour diffamation entreAmber Heard a débuté à Fairfax, en Virginie, le 11 avril 2022, le médecin de l’acteur a confirmé de son addiction à différentes drogues lors d’une audition mouvementée. David Kipper a ainsi confié s’être occupé de la star du film Pirates des Caraïbes, alors qu’il tentait de se “désintoxiquer de ses abus de substances” pendant ses fiançailles avec Amber Heard. L’acteur de 58 ans aurait été dépendant à l’alcool, aux opiacés, aux benzodiazépines, à des stimulants mais aussi au Xanax (un anxiolytique).

Selon ce même médecin, l’ex-mari de Vanessa Paradis souffrait également de dépression et d’anxiété à l’époque et avait “peur” d’arrêter les opiacés après en être devenu dépendant à la suite d’une intervention dentaire. Pour le soigner de ses dépendances, il lui avait prescrit une cure de désintoxication de deux semaines. Malheureusement, Johnny Depp aurait été un patient difficile puisqu’il changeait constamment d’avis sur le fait du suivre une cure ou non. “Il ne pensait pas pouvoir le faire. Cela pouvait changer après avoir une conversation avec lui où il reprenait ses esprits et sa lucidité“, a confié le médecin.

Le “monstre Depp”

Des documents judiciaires obtenus par le magazine People révèlent au contraire que Johnny Depp a déclaré qu’il était en voie de guérison de l’alcool et des drogues pendant “des parties importantes” de son mariage avec Amber Heard. Il aurait accusé l’actrice du film Aquaman de l’encourager à boire et à prendre des drogues “au lieu de soutenir sa sobriété.”

Lors des déclarations préliminaires mardi 12 avril 2022, l’avocat de l’actrice, Ben Rottenborn, a déclaré qu’il avait preuves formelles prouvant que l’acteur avait commis des violences envers sa cliente. Des violences qui “ont pris de nombreuses formes”, notamment physiques, émotionnelles, verbales et psychologiques, ainsi que des violences sexuelles“. L’avocate d’Amber Heard, Elaine Bredehoft, a déclaré que le “monstre Depp sortait quand il buvait et quand il prenait des drogues“. Un porte-parole de Johnny Depp a rapidement nié toutes ces allégations qui seraient totalement “fictives“.