Johnny Depp viré de Pirates des Caraïbes, la raison dévoilée

0
119

Les pirates sont à l’honneur ce lundi 28 septembre 2020. M6 diffuse Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar, le cinquième opus de la saga. Et mieux vaut profiter de la présence de Johnny Depp, dans la peau du célèbre Jack Sparrow, car c’est la dernière fois qu’il endossait ce rôle.

À lire aussi

Pirates des Caraïbes 6 est actuellement en préparation. Et il se fera sans l’acteur de 57 ans. Disney n’a en effet pas souhaité réengager Johnny Depp qui jouait dans la franchise depuis les débuts. “Nous cherchons à apporter une nouvelle énergie et vitalité à la franchise. J’adore les films Pirates, mais l’une des raisons pour lesquelles (les scénaristes) Paul et Rhett sont véritablement intéressés par le projet est que nous voulons donner un coup de pied dans la fourmilière. C’est ce que je leur ai demandé“, a confié Sean Bailey (président de la production aux studios Walt Disney) au Hollywood Reporter. Cette suite pourrait donc être un reboot dans lequel l’ancien compagnon de Vanessa Paradis n’a plus sa place. La production pourrait se tourner vers une femme pour le rôle principal, une mauvaise nouvelle pour Johnny Depp et ses fans.

Une question d’argent et personnelle

Ce choix de l’écarter serait donc pour relancer la saga, mais pas pas seulement ! Il y aurait aussi des raisons économiques. La Vengeance de Salazar a moins marché au box-office, Disney espère donc économiser de l’argent sans le salaire de Johnny Depp. Une absence qui leur permettrait d’économiser 90 millions de dollars selon Forbes. “Je pense que Johnny Depp a fait son temps. Évidemment, il s’est approprié le personnage, qui est devenu celui pour lequel il est le plus connu maintenant. Les enfants partout dans le monde l’adorent dans ce rôle, donc je pense que ça a été bénéfique pour lui, et pour nous aussi. Je pense que Jack Sparrow est son héritage. C’est le seul personnage qu’il ait joué cinq fois, c’est le costume qu’il endosse pour rendre visite à des enfants dans les hôpitaux, c’est ce pour quoi on se souviendra de lui“, a par ailleurs confié Stuart Beattie, scénariste du premier film.

La vie personnelle mouvementée de Johnny pourrait aussi avoir joué dans la décision de Disney de ne plus lui confier le rôle de Jack Sparrow. Rappelons qu’en 2016, soit un an avant la sortie de La Vengeance de Salazar, son ex Amber Heard l’a accusé de violences conjugales (l’affaire est toujours en cours). Il y a également eu l’affaire qui l’opposait à la société qui gérait ses finances depuis plusieurs années. The Management Group (TMG) a porté plainte contre lui pour non-remboursement en 2017. À ce moment-là, Deadline a assuré que l’acteur dépensait 2 millions de dollars par mois en moyenne durant ces dix-sept dernières années.