Johnny Hallyday : Cet objet hors de prix qu’il a détruit sans pitié !

0
481

Réputé pour son franc-parler, Eddy Mitchell est aussi du genre à ne pas garder pour lui ses hilarantes confidences sur ses proches, ses amis ou ses collègues. Sa soeur, cougar de 84 ans en sait désormais quelque chose… Le populaire artiste vient ainsi de regarder dans le rétroviseur et de relater un souvenir avec son ami Johnny Hallyday.

À lire aussi

Interrogé par Télé 2 semaines, Eddy Mitchell s’est ainsi souvenu de la fois où le défunt rockeur lui avait demandé un objet bien particulier. “Je suis aux Etats-Unis, et il veut une guitare bien particulière fabriquée chez un luthier, qui coûte tout de même 30 000 dollars. Et quand il se retrouve au Zénith quelques semaines plus tard, il balance la guitare dans le public à la fin de la première chanson ! Si le luthier avait vu ça !“, a-t-il raconté. Rock’n’roll attitude, la marque des débuts du Taulier dans la musique. Et puis le regretté Johnny n’a jamais prêté attention à l’argent. “Je suis complètement détaché des valeurs matérielles qui pourrissent et empoisonnent les individus. Mon argent me sert surtout à être libre et à vivre comme je veux“, avait-il confié dans des propos rapportés par Les Inrocks.

Au fil de ses confidences, Eddy Mitchell a aussi évoqué un autre souvenir avec son ami Johnny Hallyday lorsqu’ils s’étaient lancés dans l’aventure Les Vieilles Canailles ; avec également Jacques Dutronc. Alors que ses compères le savaient malade lors de leur dernière tournée, une sortie de scène du rockeur avait inquiété Eddy Mitchell… pour rien. “Vous savez que votre pote est très malade et, en plein concert, il vous dit qu’il doit quitter la scène : il y a de quoi paniquer ! En fait, il avait juste mangé des boudins très épicés, ce qui n’est pas l’idéal avant un show !“, a ajouté l’interprète des tubes La dernière séance, Couleur menthe à l’eau ou encore Pas de boogie woogie. Nul doute que son livre Le dictionnaire de ma vie, écrit avec son fils, regorge d’anecdotes incroyables.