Josh Homme (Queens of the Stone Age) : Sa femme Brody demande le divorce

0
101

Nouvelle victime dans l’hécatombe qui sévit du côté des amours des rockeurs : dans le sillage de Fred Durst (Limp Bizkit), Tom DeLonge (Blink-182) ou encore Bruce Dickinson (Iron Maiden), trois figures phares de la scène hard/metal, c’est au tour de Josh Homme, âme de Queens of the Stone Age et cofondateur d’Eagles of Death Metal, de se séparer de sa compagne de longue date.

À lire aussi

La chanteuse australienne Brody Dalle, qui avait rencontré le rockeur californien au festival Lollapalooza en 1996 et avait commencé à le fréquenter intimement en 2003 avant de l’épouser en 2005, a déposé vendredi 15 novembre 2019 une demande de divorce, selon une information de TMZ.com. Le site, qui s’est fait une spécialité de ces affaires familiales, n’est pas en mesure de divulguer de détails particuliers sur la procédure ni sur ce qui a motivé Brody Dalle-Homme à mettre un terme à quatorze années d’un mariage qui a produit trois enfants – une fille et deux garçons : Camille, 13 ans, Orrin, 8 ans, et Wolf, 3 ans.

Josh et Brody avaient respectivement 23 et 17 ans au moment de leur première rencontre dans les années 1990. La jeune femme était alors en couple avec Tim Armstrong, du groupe Rancid. Sept années plus tard, ils reprenaient contact et entamaient une idylle dans le plus grand secret, Brody étant alors en instance de divorce. Pas assez secret toutefois pour éviter à Josh, transi d’amour, les foudres des fans d’Armstrong…

La nouvelle du divorce de Josh Homme survient alors que le rockeur de 46 ans a – après la longue tournée Villains de Queens of the Stone Age en 2017-2018, émaillée d’un incident avec une photographe – régalé ses fans avec la parution de deux nouveaux volumes des Desert Sessions, ce grand oeuvre collaboratif rassemblant des artistes de la scène rock de Palm Desert qu’il a initié en 1997. Les volumes 11 (Arrivederci Despair) et 12 (Tightwads & Nitwits & Critics & Heels) sont les premiers ajouts depuis… seize ans, un délai exceptionnel que l’instigateur du projet a expliqué ainsi : “Les Desert Sessions fonctionnent mieux à une certaine période de l’année, quand tout se ralentit et que tout le monde respire un bon coup. À la fin de l’année, pendant décembre-janvier, c’est là que tout le monde souffle. Et après avoir soufflé, c’est le bon moment pour quelque chose comme ça. Du coup, si je loupe cette fenêtre… je loupe cette fenêtre.” En attendant le huitième album studio de Queens of the Stone Age, les anciens albums cultes du groupe (Rated R, Songs for the Deaf, Lullabies to Paralyze, Era Vulgaris) ont par ailleurs fait en octobre l’objet de rééditions en vinyle.