Josiane Balasko évoque son coup de foudre avec George Aguilar : “J’étais mariée en plus…”

0
10

À l’occasion de son premier numéro de la rentrée, Michel Drucker a invité son mari George Aguilar. C’est ainsi la quatrième fois que le couple collabore ensemble en deux décennies de relation. Rien de bien étonnant lorsqu’on sait que c’est sur un tournage que leur coup de foudre a eu lieu. C’était en 1999.

On s’est rencontrés sur le tournage du dernier film de Gérard Lauzier, qui était Le Fils du Français avec Fanny Ardant. On était perdues dans la jungle et on tombait sur une tribu qui nous recueillait. A la tête de la tribu, il y avait un chef indien. Il y avait une cérémonie qui était organisée, nous, on n’était absolument pas au courant. Durant cette cérémonie, je me retrouvais mariée avec le chef indien et Fanny était mariée avec le chaman. Et il s’est trouvé que le chef indien, c’était George“, a raconté Josiane Balasko.

À l’époque, la communication ne fut évidente pour aucun des deux. George Aguilar ne parlait pas un mot de français et Josiane Balasko “presque pas anglais“. Pourtant, la magie a opéré sans que personne ne s’y attende. Sauf peut être le réalisateur Gérard Lauzier. “La première chose que m’a dite Gérard Lauzier trois mois avant le tournage, à l’époque, j’étais mariée en plus (avec le regretté Philippe Berry, ndlr)… Il m’a dit : ‘Josiane, je t’ai trouvé un beau mari“, s’est-elle souvenue. Et pour son époux amérindien d’ajouter : “La première phrase que je lui ait dite à elle, en espagnol, c’est : ‘Tu eres mi esposa(Tu seras mon épouse). “Parce que j’étais censé être sa femme dans la film“, a expliqué Josiane Balasko avant de conclure : “Voilà, il y a des choses qui sont écrites.” Depuis cette rencontre, ils ne se sont plus jamais quittés.