Journée mondiale du migrant: le pape appelle à un monde “plus inclusif”

0
36


<p/>Le pape François récite la prière de l’Angélus, le 26 septembre 2021 au Vatican” width=”245″ height=”163″ src=”data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mP89AcAAuYB8IMlp6YAAAAASUVORK5CYII=” data-sizes=”auto” data-optimumx=”1″ srcset=”https://pureactu.com/wp-content/uploads/2021/09/journee-mondiale-du-migrant-le-pape-appelle-a-un-monde-plus-inclusif-1.jpg 992w”></div>
</div>
</div>
</figure>
</div>
<p class=Le pape François a appelé à “un monde toujours plus inclusif” dimanche sur la place Saint-Pierre, à l’occasion de la journée mondiale du migrant et du réfugié.

“Nous sommes appelés à construire un monde toujours plus inclusif, qui n’exclut personne”, a déclaré le pape depuis une fenêtre du palais apostolique, à l’issue de la traditionnelle prière de l’Angélus.

“Je m’unis à ceux qui célèbrent cette journée dans le monde”, a souligné le souverain pontife en saluant sur la place Saint-Pierre de nombreuses communautés étrangères déployant des banderoles.

“Il est nécessaire de marcher ensemble, sans peurs, en se tenant au coté de ceux qui sont plus vulnérables: migrants, réfugiés, personnes déplacées, victimes de la traite, abandonnés”, a intimé le pape qui a fait de l’accueil des migrants l’un des grands thèmes de son pontificat commencé en 2013.

Le pape, lui-même issu d’une famille de migrants italiens installés en Argentine, a appelé les fidèles et touristes à aller regarder une sculpture monumentale en argile et bronze qu’il avait fait installer sur la place Saint-Pierre en septembre 2019, représentant cent quarante migrants de divers pays, religions ou périodes historiques, se serrant sur une barque.

“Ne fermons pas les yeux à leur espoir”, celui de “recommencer à vivre”, a lancé François.

Le pape avait auparavant dénoncé plus généralement “la fermeture”, “racine de tant de grands maux de l’Histoire, de l’absolutisme qui souvent a généré des dictatures et tant de violences à l’encontre de ce qui est différent”.