Joyce Jonathan en couple avec Martial : leur rencontre enivrée et coquine, “mon hôtel était en face…”

0
30

On se souvient toujours de son premier Festival de Cannes. Ce n’est pas Pedro Almodovar et qu’elle venait de fouler le red carpet du Palais des Festivals, la chanteuse a suivi Laury Thilleman jusque dans un endroit secret pour profiter d’une soirée musicale. Cette petite folie a modifié sa vie pour toujours… puisque c’est là qu’elle a rencontré l’amour, le père de sa petite fille Ghjulia.

Joyce Jonathan s’est rendue, à l’improviste, à une drôle de soirée piano-karaoké. Assis en face du clavier ? Un beau brun, aux cheveux bouclés, “qui arrivent un peu en dessous de l’oreille“. “Je chante et puis progressivement j’avance de plus en plus dans les cercles, raconte-t-elle dans le podcast Bliss Stories. Et puis en m’approchant je me disais : ‘Mais il joue hyper bien ce pianiste, et en plus il est pas mal’. Et comme il sourit beaucoup quand il joue je me suis dit qu’il me souriait. Ce qui n’était pas du tout le cas. Mais tant mieux, ça m’a mise en confiance.

Moi, je suis pour le premier soir !

C’est ainsi qu’elle lui a adressé la parole, alors qu’il jouait Bohemian Rhapsody du groupe Queen. “C’est vrai que je le kiffe assez instantanément et finalement, au bout de trois minutes, je lui dis : ‘Je suis amoureuse de toi’, poursuit Joyce Jonathan. Ca l’a fait marrer. Mais j’étais une parmi tant d’autres. Finalement je reste jusqu’à la fin de la soirée, on se parle. Et là j’entends qu’il a un accent hyper fort, l’accent corse. Il m’a beaucoup plu. Mais je ne pouvais pas imaginer que ça serait le père de ma fille à ce moment-là. Il était 5h du mat. On est rentré ensemble. Mon hôtel était en face, c’était pratique. Moi, je suis pour le premier soir.

Ils ont finalement gardé contact. Joyce Jonathan, qui devait partir en tournée pendant un mois en Chine quelques jours plus tard, a finalement décidé de rester à Cannes encore un peu à la place de rentrer sur Paris. La suite, on la connait. Bien que le mystère soit longtemps resté intact en ce qui concerne l’identité de son chéri, Martial Paoli, l’artiste de 32 ans vit un bonheur sans tâche et a accueilli son premier enfant, sa fille Ghjulia, en novembre 2020. Un joli conte corse…

Retrouvez Joyce Jonathan dans le 153e épisode du podcast Bliss Stories