jpha-conseil.com

0
148
En 2003, une bouteille de Lafite-Rothschild datant de 1982 a été vendue aux enchères 490 dollars. Six ans plus tard, cette même bouteille a été revendue 2586 dollars, ce qui représente un rendement annuel de 70 %. Face aux faibles taux d’intérêt proposés pour les placements classiques, les placements plus exotiques peuvent être de plus en plus tentants aux yeux de ceux qui souhaitent dynamiser leur épargne.
Alors investir dans le vin en 2021 : bonne ou mauvaise idée ?
Quelles sont les clés pour réussir dans ce type de placements ?
Que change le contexte actuel sur le marché du vin ?
Investir dans le vin en 2021
Face au coronavirus, le marché du vin est très peu impacté. Certains grands crus peuvent encore être des investissements intéressants pour cette année.
Dans ce contexte, certaines appellations ont décidé de baisser leurs prix afin d’encourager les ventes. Par exemple, le Château Pontet Caneté a baissé son prix de vente de 31 %. À ceci, vient s’ajouter le fait que l’année 2019 semble avoir plutôt bien réussi à la vigne dans de nombreux cas, permettant d’obtenir des vins de qualité. Se tourner vers l’investissement dans le vin peut donc être une bonne idée pour votre épargne en 2021.
Pourquoi le prix d’une bouteille de vin peut devenir élevé
Le vin est devenu petit à petit un produit de spéculation et plus uniquement un produit de consommation. Ainsi, le prix d’une bouteille peut augmenter fortement dans le temps, notamment en raison de la rareté des crus anciens.
On est ici face à la traditionnelle loi de l’offre et de la demande : le nombre de bouteilles de crus anciens diminue continuellement, alors que la demande est forte. Les prix grimpent donc, ce qui peut pousser certaines personnes à investir dans le vin dans le but de réaliser une plus-value.
Un autre aspect spécifique au monde du vin fait grimper les prix. Il s’agit de l’existence de nombreux classements, répertoriant les meilleurs crus. C’est par exemple le cas des grands crus classés de Bordeaux, dont le classement date de 1855. Les crus qui y figurent sont toujours parmi les bouteilles les plus chères du marché.
Les différents types de placements dans le vin
Il existe plusieurs types de placements dans le vin. Voici un petit aperçu des 3 principales options qui s’offrent à vous si vous souhaitez vous lancer.
1. L’achat de bouteilles de vin
Lorsque l’on pense à l’investissement dans le vin, la détention physique de bouteilles est la première option qui vient en tête. Vous pouvez vous constituer une cave via l’achat direct auprès de producteurs ou de détaillants, ainsi que lors de ventes aux enchères. Il existe notamment des sites en ligne de ventes aux enchères de vin.
Si l’idée de posséder des grands crus est attractive, ce placement implique tout de même une logistique importante de stockage, dans des conditions adaptées à la conservation du vin. En effet, votre cave doit connaître de faibles variations de température et avoir un taux d’humidité suffisant pour éviter que le vin ne s’oxyde.
Si vous stockez vos bouteilles chez vous, il faut également penser à revoir les conditions de votre assurance habitation afin d’être couvert en cas de dommage. Vous pouvez également décider de faire appel à des services de stockage, moyennant des frais allant de 1 à 5 € par an et par bouteille.
2. Les caves d’investissement
Si vous ne souhaitez pas disposer de bouteilles de vin, vous pouvez regarder du côté des caves d’investissement. Il s’agit de caves que vous vous constituez, où les bouteilles sont des placements financiers, avec un but de profitabilité.
Plusieurs options s’offrent alors à vous. Soit vous décidez vous-même des bouteilles dans lesquelles investir, soit vous choisissez une cave d’investissement clé en main, avec un prestataire qui la gère pour vous comme JPHA CONSEIL.
Les caves d’investissement ont un avantage majeur : elles sont très utiles au moment de la revente car vos prestataires s’en chargent eux-mêmes. En effet, il s’agit de la partie la plus complexe de l’investissement dans le vin. Vu qu’il n’existe pas de cote officielle sur ce marché, il est difficile d’estimer la valeur d’une bouteille. Avoir des experts à vos côtés qui s’occupent de la revente est donc une aide précieuse.
3. Investir dans des propriétés viticoles
Et si vous investissez dans des parcelles viticoles ? Il s’agit d’un placement très long terme et les fonds à mettre sur la table sont assez conséquents.
Pourquoi investir dans le vin
L’avantage principal d’un placement dans le vin est le même que pour l’art : vous pouvez consommer votre placement si vous le décidez. Si votre investissement ne prend pas de valeur dans le temps ou si vous avez des difficultés à le revendre, vous pouvez en profiter directement.
Il s’agit donc d’un placement “plaisir” pour les passionnés.
Enfin, la profitabilité peut être au rendez-vous, avec des plus-values impressionnantes.
Vous souhaitez vous lancer ? Voici quelques conseils.
1. Privilégiez les très bonnes bouteilles
Dans quels vins investir ? Il vous faut des bouteilles dont la valeur dans le temps sera à peu près assurée. Mais il ne faut pas non plus commencer trop haut avec des grands crus classés dont le prix d’achat initial sera forcément très élevé : la rentabilisation de votre placement ne sera pas nécessairement simple vu votre investissement de base et nous vous recommandons de prendre conseil auprès de votre conseiller de cave en ligne.
2. Les régions dans lesquelles investir
En termes de régions, les vins de Bordeaux sont une valeur sûre. Leur grande renommée, notamment à l’international, génère une demande conséquente. Ces bouteilles sont donc les plus simples à revendre. Autre avantage notoire : les vins de Bordeaux ont une très grande capacité de garde. Vous pouvez donc les faire vieillir longtemps à condition d’avoir bien choisi le millésime et de disposer de bonnes conditions de conservation.
Les vins de Bourgogne sont également un bon placement, avec des prix qui culminent pour certains domaines de renom. On pense bien sûr au domaine de La Romanée-Conti, très prestigieux, mais dont les prix atteignent des sommets en raison de sa distribution extrêmement sélective. Ses bouteilles sont ainsi des stars des plateformes d’investissement. Par exemple, une enchère vient de s’achever sur
JPHA CONSEIL pour une bouteille de ce domaine, datant de 2015, pour un investissement de 6 050 € et une revente à 9 026 € soit une rentabilité d’environ 40%.
Enfin, la Vallée du Rhône est longtemps restée en marge du monde de l’investissement dans le vin mais elle figure maintenant dans le Top 3 des régions au plus fort potentiel. Certaines parties de la région voient leurs prix grimper assez vite, tant dans la partie méridionale (Gigondas, Vacqueyras) que dans la partie Nord (Cornas, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph).
3. La diversification : une priorité essentielle
Bien sûr, il est essentiel de rappeler que, comme pour n’importe quel placement, il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier. Ainsi lorsque vous investissez dans le vin, il faut donc choisir différentes régions et différents millésimes.
4. Ne pas miser sur des bouteilles trop anciennes
Face à un marché où ancienneté rime souvent avec prix élevé, vous pouvez être tenté d’investir dans des bouteilles très anciennes. Il faut pourtant s’en méfier car le vin ne se bonifie pas toujours avec le temps. Le prix de certaines bouteilles peut également devenir trop élevé pour les revendre facilement.
Ainsi, l’essentiel des ventes est réalisé avec des bouteilles ayant entre 15 et 30 ans.
5. Privilégier la rareté et la qualité
Pour bien choisir les bouteilles de vin dans lesquelles investir, deux critères sont essentiels. Tout d’abord, privilégiez la rareté (volumes produits faibles, ancienneté) pour avoir une demande importante. Ensuite, misez sur la qualité : choisissez un vin dont la qualité est reconnue par les professionnels et les grands amateurs. Pour un investissement réussi, combinez donc les deux pour vous garantir une revente assez aisée, à un prix avantageux.
En conclusion, investir dans le vin est plutôt un placement de passionnés qui souhaitent dynamiser leur épargne mais pas que. Les risques de perte sont inexistants et nous vous conseillons de parler régulièrement avec votre conseiller de cave en ligne afin qu’ils vous orientent vers les meilleures opportunités.
 

Présentation de la société JPHA CONSEIL

JPHA CONSEIL, société à responsabilité limitée, immatriculée sous le SIREN 811168095, est active depuis 6 ans. Domiciliée à GARCHES (92380), elle est spécialisée dans le secteur d’activité du conseil pour les affaires et autres conseils de gestion. Sur l’année 2016 elle réalise un chiffre d’affaires de 256 000,00 €. Le total du bilan a augmenté de 151,84 % entre 2015 et 2016. Societe.com recense 1 établissement ainsi qu’ un mandataire depuis le début de son activité, le dernier événement notable de cette entreprise date du 20-07-2020. Jean-Philippe SENEZ est gérant de l’entreprise JPHA CONSEIL.

Jpha conseil, le spécialiste sur internet des Grands Crus vous propose : – d’acheter en ligne vos vins et de vous les livrer ou de les stocker pour vous dans nos chais sécurisés, de les revendre à travers nos offres d’investissement dans le vin.

JPHA CONSEIL

Siège Social 23 B RUE DE SURESNES 92380 GARCHES FRANCE

Bureau Paris La Défense Cœur Défense, Tower B, 110 esplanade du Général-de-Gaulle 92932 Paris La Défense Cedex | France

Numéro SIRET 81116809500016

Numéro TVA Intracommunautaire FR16811168095

contact@jpha-conseil.com

ligne direct : 07 84 90 52 19

Standard : 01 87 68 05 52

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.