Julien (Secret Story) en plein rush pour assister aux obsèques de son père

0
105

Ces derniers jours ont été chargés et forts en émotion pour Julien Geloën. L’ancien candidat de Secret Story a passé un gros cap jeudi 9 avril 2020. Via sa story Instagram, il a annoncé qu’il avait quitté son appartement parisien. C’est donc non sans une certaine tristesse qu’il a filmé le lieu désormais vide qui lui était cher ces dernières années. “C’est la fin“, commente-t-il sa vidéo. Mais toujours prêt à faire rire sa communauté, il indique que son départ est au moins une bonne nouvelle pour ses voisins. On peut alors imaginer que les soirées ne manquaient pas…

À lire aussi

Mais cette page est maintenant tournée. Après avoir fermé sa porte pour la dernière fois, Julien explique qu’il se rend dans le Sud de la France en voiture. Après un peu plus de huit heures de trajet, sur une route très dégagée pour ne pas dire déserte, le jeune homme arrive enfin à destination, à savoir à Nice, au beau milieu de la nuit. Il y retrouve sa mère sur place. Mais leurs retrouvailles joyeuses furent de courte durée puisqu’ils se sont ensuite rendus au cimetière de la ville à l’occasion des obsèques de son père ce vendredi 10 avril 2020. Des obsèques forcément très intimistes en raison de l’actuelle épidémie de coronavirus. Mais malgré la douleur, Julien continue d’informer ses abonnés minute par minute. Sur ses réseaux, on peut alors voir l’église, mais aussi le cercueil, transporté vers le véhicule des pompes funèbres. “Ciao champion“, inscrit simplement Julien en légende d’une publication où il apparaît tout vêtu de noir.

Hospitalisé durant plusieurs jours, le père de Julien est mort après avoir été infecté par le coronavirus. Sur Instagram, l’ami de Bastien Grimal avait partagé un message déchirant. “Complètement perdu dans mes émotions entre ce sentiment de rage de n’avoir rien pu faire, de tristesse de perdre mon repère, de soulagement en apprenant 20 minutes plus tôt qu’il n’aurait pas souffert, trouvant difficilement les mots pour consoler ma mère. (…) 23:45 hier dans un hôpital désert, j’ai dit au revoir à mon père.