Juliette Gréco est morte : Décès de l’artiste française, “entourée des siens”

0
79

Grande et grave voix française, figure emblématique des chansons à textes et du music-hall… Juliette Gréco nous a quittés ce 23 septembre. Depuis son AVC en 2016, qui l’avait obligée à écourter brutalement sa tournée d’adieu, la chanteuse française s’était retirée de la vie publique et s’était installée à Ramatuelle où elle a vécu ses derniers jours. Juliette Gréco avait également perdu son mari, Gérard Jouannest, décédé en mai 2018 après trente ans de mariage.

À lire aussi

Juliette Gréco s’est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun. Elle faisait encore rayonner la chanson française à 89 ans“, a souligné sa famille à l’AFP.

Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco n’a pas vécu une enfance facile. Fille de policier corse, père absent, elle dépendait de sa mère qui n’a jamais vraiment voulu d’elle. Elle n’avait pour figure parentale que son grand-père, qui mourra quand elle était enfant. Elle n’a que 13 ans lorsqu’elle intègre l’Opéra de Paris, avant la guerre et son emprisonnement à Fresnes, elle qui avait échappé à la déportation.

Interprète de légende

Une fois libre, elle suit des cours de théâtre et rencontre Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Merleau-Ponty et tous les autres Existentialistes dans un bistrot de la rive-gauche où elle chante le soir. Déambulant dans Saint-Germain-des-Près, parfois pieds nus, elle devient alors la muse du quartier. C’est Jean-Paul Sartre lui-même qui choisi ses premiers textes, et demandera à Joseph Kosma de les mettre en musique. Cela deviendra la marque de fabrique de Juliette Gréco : chanter les plus beaux poèmes français, de Jacques Prévert passant par Robert Desnos.

Juliette Gréco se lancera également dans le cinéma. C’est là qu’elle rencontre son premier mari, le comédien Philippe Lemaire. Ils se sépareront en 1956, après avoir accueilli leur fille Laurence-Marie deux ans plus tôt. Au casting du feuilleton télévisé Belphégor ou le Fantôme du Louvre, elle participe à un diner où elle est assise de Michel Piccoli. Après un mariage en 1966, ils se sépareront onze ans plus tard.

Une reconnaissance mondiale

Les années passent et les tubes s’enchaînent pour Juliette Gréco, dont le classique Déshabillez-moi. C’est là qu’elle entame des tournées internationales. Italie, Canada, Japon, États-Unis, Brésil, Pays-Bas, Grande Bretagne… Après la Seconde Guerre mondiale, elle est d’ailleurs la première chanteuse française à se produire en Allemagne. Tous seront éblouis par cette femme habillée de velours noir, le regard maquillé d’un large trait de crayon noir.

Durant sa grande carrière longue de soixante-dix ans, Juliette Gréco a été décorée de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite et de l’ordre des Arts et des Lettres. Victoire d’honneur, médaille d’or de la Sacem… Juliette Gréco laisse bien plus que des récompenses derrière elle, mais toute une vie de fête, d’amour et de comédie dédiée à la beauté des mots.