Justin Bieber accusé de viols : il contre-attaque et réclame des millions !

0
146

Justin Bieber attaque en justice deux femmes qui ont raconté sur les réseaux sociaux comment il les avait sexuellement agressées, voire violées. D’après lui, ces accusations à son égard seraient “factuellement impossibles et dénuées de preuves”. L’une des femmes, qui se fait appeler Danielle, dit avoir été agressée et violée par le chanteur le 9 mars 2014, au Four Seasons d’Austin (Texas).

À lire aussi

C’est sur un petit détail, la date, que tient toute la défense de Justin Bieber (26 ans). Lui dit s’y être rendu le 10 mars, sans s’expliquer sur les faits supposés. Dans les documents de la plainte obtenus par plusieurs médias américains, les représentants de Justin Bieber qualifient même ce témoignage de “mensonge malveillant“. Leur client n’aurait d’ailleurs “jamais séjourné au Four Seasons. Il y aurait juste passé un dîner au restaurant”.

Une autre femme, Kadi, avait trouvé le courage de témoigner sous sa véritable identité. Elle dit avoir été agressée sexuellement par le chanteur en mai 2015 et raconte le même procédé que Danielle. Cette jeune femme aurait été approchée par le garde du corps de Justin Bieber, qui l’aurait fait monter dans sa chambre d’hôtel de New York. Au passage, Kadi a publié les échanges de cette nuit-là avec le garde du corps et d’autres personnes présentes dans cette chambre d’hôtel, qui confirment son témoignage.

Là encore, les représentants de Justin Bieber estiment que ce témoignage est “contradictoire, documenté par des messages falsifiés ou faux“. “Ces accusations sont factuellement impossibles et il n’y a aucun doute que sa publication et ses accusations sont complètement fabriquées de toutes pièces”, martèle son avocat dans la plainte, avant de porter de graves accusations sur la véritable nature du témoignage de Kadi. D’après la plainte, elle serait “une super fan” qui serait “désespérée de le rencontrer et d’avoir son attention pour la gloire”.

Ce que la plainte oublie de préciser, c’est que depuis sa prise de parole, Kadi a été la cible d’une large vague de harcèlement de la part de la communauté de Justin Bieber. Le chanteur n’a d’ailleurs pris aucune mesure pour faire calmer le jeu.

D’après TMZ.com, Justin Bieber réclame à ces femmes 20 millions de dollars de dommages et intérêts.