Accueil Pure Télé Karine Le Marchand étrillée : ses amis animateurs lui viennent en aide

Karine Le Marchand étrillée : ses amis animateurs lui viennent en aide

0
21

un caractère de “diva”. Sur le plateau du “6 à 7” ce mercredi 22 septembre, Cyril Hanouna a lu un message privé que Stéphane Plaza lui a envoyé. Dans ce sms révélé par le trublion du PAF, le présentateur de Maison à vendre monte au créneau et prend la défense de sa grande amie et collègue. “Je lui ai promis que je le lirai durant l’émission. Et quand je fais une promesse, je la tiens”, a déclaré Cyril Hanouna à son équipe.

Avant de lire, les yeux rivés sur son téléphone portable : “J’aime TPMP et l’humain. Mais on peut dire que certains journaux ne sont pas les plus honnêtes : on m’a annoncé marié puis largué, je ne suis aucun des deux. Restons bienveillants envers une femme dans ce monde télévisuel. On a le droit d’aimer ou ne pas aimer une émission (…) Karine, c’est la plus délicieuse et la plus sincère, je vous l’assure”, a écrit Stéphane Plaza.

Faustine Bollaert, qui officie aujourd’hui sur France Télévisions (Ca commence aujourd’hui, La Boîte à secrets) et qui travaillait avant sur M6, a également réagi à la vague de critiques qui a submergé Karine Le Marchand. Sur le plateau de Buzz TV du Figaro, la maman d’Abbie et Peter (8 et 6 ans) est revenue sur cette polémique.“Dès qu’on est un jour de mauvaise humeur, on va dire ‘elle a le melon’. Karine, on voit son caractère, elle est extrêmement authentique, elle est cash, c’est ce qui fait aussi son succès et que ça marche. Et pardonnez-moi, mais l’histoire de la ‘Diva’, ça fait dix ans que ça ressort, ça n’a aucun sens, ça n’est pas fondé”, a-t-elle affirmé. L’épouse de Maxime Chattam a pointé du doigt le sexisme latent qui plane dans le milieu.

Pour rappel, une source proche de l’émission L’amour est dans le pré avait affirmé que l’animatrice de 53 ans était “pénible avec les équipes et faussement amicale avec les agriculteurs”. Certains candidats du programme ont pris la défense de Karine Le Marchand, qui n’a, pour le moment, pas pris la parole.