Karine Le Marchand insultée et menacée après sa blague sur Franck Ribéry

0
150

La violence sur les réseaux sociaux ne s’arrange décidément pas. Après un week-end marqué par les violentes attaques destinées aux candidats de Koh-Lanta, ce fut au tour de Karine Le Marchand de prendre cher sur la Toile. L’animatrice essuie le contre-coups de sa boutade envers Franck Ribéry, laquelle ironisait autour de son français parfois approximatif. On vous l’annonçait hier, le footballeur s’est muni d’un avocat pour lui faire savoir qu’il n’avait pas apprécié d’être tourné en ridicule sur sa page Instagram. Ainsi, il l’a menace de porter l’affaire devant la justice pour “injure publique”. L’histoire a rapidement fait le tour des médias et sans surprise, Karine Le Marchand est devenue le vilain petit canard.

À lire aussi

Criblée d’insultes, la figure phare de M6 a décidé d’en partager quelques unes ce mercredi 29 avril 2020. Entre commentaires racistes, misogynes et même des menaces, Karine Le Marchand a eu son lot de haters. En légende, c’est vraisemblablement très énervée qu’elle a pris la parole pour dénoncer le tribunal populaire face auquel elle se retrouve. “Aujourd’hui en 2020, je vous annonce qu’il semble désormais interdit, pour certaines personnes, de reposter une story (qui a duré 24h il y a 2 semaines, sans jamais être commentée à l’époque) qui circule depuis 1 mois sur la toile“, débute-t-elle faisant référence au montage photo de Franck Ribéry qui lui a valu tous ces torts.

Sous prétexte de sourire de l’expression française d’une personnalité publique, pourtant raillée depuis plus de 10 ans pour la même raison, publiquement et sur tous les médias, sans conséquence, cette offense peut être désormais punie par les menaces, les insultes racistes et misogynes d’individus pseudonymisés.” Karine Le Marchand se dit ensuite prête à subir le déferlement de haine qui s’abat sur elle, “la tête rasée, pieds nus sous les quolibets (il va falloir aussi que j’apprenne à japper et à me prostituer, apparemment)“. À travers ce post, elle en profite également pour indiquer à Franck Ribéry qu’elle est ouverte au dialogue, sans forcément passer par la justice. “Si Mr Ribéry veut me parler de la peine que je lui ai faite en relayant un pauvre post humoristique, je m’excuserai auprès de lui sans problème“.