Karine Le Marchand taclée pour ses vacances : sa réponse cash !

0
35

Alors que la saison estivale bat son plein, Karine Le Marchand a posé ses valises en Grèce pour prendre un peu de vacances. L’animatrice de 51 ans a partagé une photo d’elle en mode farniente sur son compte Instagram, vendredi 14 août 2020, recevant des centaines de messages. Une femme aurait mieux fait de ne pas commenter sa publication…

À lire aussi

Les knackis sont de sortie… #happy #énergie #soleil“, a plaisanté Karine Le Marchand en légende d’une photo de ses jambes, alors qu’elle se prélassait à la piscine avec une vue sublime sur la mer. La star de M6 profite des charmes légendaires de l’île de Mykonos. Toujours aussi ravie d’être en contact avec ses fans, l’animatrice de L’Amour est dans le pré et, prochainement, de La France a un incroyable talent, a répondu à quelques utilisateurs. Elle a ainsi rigolé sur la longueur de ses jambes, jugées démesurées par son ami et complice des Grosses Têtes, Jeanfi Janssens. Mais elle a également rembarré une femme lui faisant des reproches.

Quand les ‘stars’ se sentent toujours obligées d’afficher leur luxe des vacances alors que d’autres meurent de faim, le Covid n’a sûrement pas changé une chose, l’humanité et le bon sens cette année au lieu de mettre notre argent dans des vacances, aidons ceux qui souffrent des conséquences gravent du Covid“, a écrit une femme. Si, on imagine, que cette remarque partait d’un bon sentiment en soutien à ceux qui ont perdu leur emploi à cause de la crise sanitaire devenue crise économique, elle était un peu indélicate, oubliant par exemple que le tourisme représente des milliers d’emplois.

Karine Le Marchand a repéré ce message et, avec son franc-parler habituel, elle lui a répondu cash. “Chère Nancy, partir en Grèce ne changera pas le Covid malheureusement. Et partir en vacances n’enlève pas le pain de la bouche de ceux qui manquent de tout. Et vous vous faites quoi concrètement chaque jour pour ceux qui meurent de faim, au fait ?“, lui a-t-elle répondu. Un partout, balle au centre !