Kate Middleton et William fâchés : ils décident de sévir, le Noël royal en jeu

0
7

Entre la famille royale et la BBC, la guerre déclarée pour de bon. Aussi bien du côté de Buckingham, que de Clarence House et Kensington, la tension est montée suite à la diffusion, lundi et mardi, d’un nouveau documentaire en deux parties intitulé The Princes and the Press. La Firme n’a que très peu apprécié ce programme dédié aux relations qu’entretiennent les princes William et Harry avec la presse, tant et si bien qu’elle vient de répliquer, tout aussi rapidement que sévèrement.

Comme l’a rapporté The Sun le 24 novembre 2021, le prince William et George, Charlotte et Louis (8, 6 et 3 ans), pourraient même apparaître… Cette décision aurait été prise il y a peu et elle montre à quel point la famille royale est contrariée… “Tout était arrangé pour que ce soir sur BBC1, mais cela a été changé ces derniers jours à cause de la terrible dispute autour du documentaire“, a expliqué une source du Sun.

C’est un vrai coup pour ITV. C’est un tout nouveau format – la famille royale n’a jamais organisé de concert télévisé auparavant. Et avoir la duchesse aux manettes, c’est quelque chose (…). Naturellement, la plupart des programmes royaux vont automatiquement à la BBC en tant que diffuseur national. Maintenant, il semble qu’ils travailleront davantage avec ITV à l’avenir“, a-t-elle ajouté.

Il est décevant que la BBC leur donne de la crédibilité

Lundi soir, une première partie du documentaire retraçant la présence des princes dans les médias entre 2012 et 2018 a été diffusée. D’emblée, la diffusion a réveillé les tensions entre la Firme et les Sussex puisque l’avocate de Meghan Markle est apparue pour prendre sa défense et répondre aux rumeurs affirmant qu’elle était une duchesse difficile du temps où elle oeuvrait encore pour la monarchie britannique. Sauf que personne n’a été convoqué pour pour donner le change du côté de la Firme…

Dans un rare communiqué joint au nom de la reine Elizabeth, du prince Charles et du prince William, Buckingham, Clarence House et Kensington ont commenté : “Une presse libre, responsable et ouverte est d’une importance vitale pour une démocratie saine. Cependant, trop souvent des allégations exagérées et infondées provenant de sources inconnues sont présentées comme des faits et il est décevant que quiconque, y compris la BBC, leur donne de la crédibilité.”