Kelly Bochenko “bouleversée” par son clash avec Delphine Wespiser : ce qu’il s’est passé en coulisses

0
16

Kelly Bochenko est tombée de haut lors de son passage dans Touche pas à mon poste (C8), le 5 novembre 2021. Miss Paris 2009 était venue assurer la promotion de son livre Miss Scandale – Miss paris, du rêve au cauchemar (aux éditions Ilion, dont la parution est prévue le 2 décembre). Et la jeune femme de 35 ans avait été prise à partie par Delphine Wespiser, un moment traumatisant sur lequel elle est revenue lors de son passage dans l’émission de Jordan de Luxe.

Ce mardi 16 novembre, Télé Star Play a dévoilé l’interview de Kelly Bochenko dans L’instant Deluxe. Et elle n’a pas échappé à une question sur la réaction de victime d’un photographe mal intentionné. “Il m’a d’abord demandé de baisser une bretelle, puis d’enlever mon soutien-gorge, ma jupe… Tout ça en m’assurant que c’était pour me rendre glamour et qu’il couperait ensuite les parties dénudées des photos“, s’était-elle notamment souvenue lors d’une interview pour le magazine Public datant de décembre 2020. Et le 24 décembre 2009, c’était le début de la descente aux enfers pour la jeune femme qui avait 23 ans à l’époque. Le magazine Entrevue avait publié, sans son autorisation, les clichés dénudés en question. Elle avait donc rapidement été destituée et avait subi un gros lynchage. Une terrible histoire qu’elle raconte dans son livre afin d’enfin dévoiler tout ce qu’il s’était passé, en détails.

Elle avait aussi fait le déplacement à Paris (elle vit désormais à la Réunion) pour se rendre sur le plateau de Touche pas à mon poste. Et elle n’a pas reçu le meilleur des accueils de la part de Delphine Wespiser. “C’est même pas des photos sexy, parce que moi des photos sexy j’en ai faites, en sous-vêtements. Là ce sont des photos pornographiques. Je vais même dire que même des photos pornographiques sont plus propres que ce que vous avez fait. (…) J’ai eu un haut le coeur quand j’ai vu les photos. C’est facile de parler d’amnésie, c’est peut-être une erreur de jeunesse, je ne sais pas. Je n’aimerais pas que ce soit ma meilleure amie, ma cousine qui fasse ça… Même à mon copain, je n’envoie pas ce genre de photos. C’est très facile de dire ‘il m’a forcée’ et d’être amnésique“, avait-elle lancé. Une séquence qui avait beaucoup fait réagir, sur les réseaux sociaux.