Kelly Jones (Stereophonics) : La transition de sa fille Lolita, devenue garçon

0
212

Le rockeur de 45 ans avoue avoir eu du mal à appréhender cette situation et explique être passé par une sorte de période de deuil : “On a l’impression d’avoir perdu une fille et d’avoir gagné un garçon, explique-t-il, et on est responsable de la manière dont les frères et soeurs vont gérer cela, tout comme les grands-parents.

Kelly Jones revient également sur le coming out de Colby avant sa transition : “Tu sais, si je vais au concert d’une chorale de l’école et que toutes les filles sont là et ont l’air d’adolescentes normales [Colby était dans une école exclusivement féminine, NDLR] et que mon enfant y va avec les cheveux courts, un pantalon, et qu’il plaisante sur le fait qu’il ressemble au barman, soit c’est de la provocation et une manière de se rebeller, soit il y a autre chose qui se trame.”

Elle était très anxieuse… Maintenant, nous en sommes au point où (…) son nom est Colby, et il est dans une école pour filles. L’école a été géniale et a apporté tout son soutien. Je l’ai accepté et nous soutenons tous [la transition]. C’est un acte de résistance contre tous les préjugés et tous les films que j’ai pu voir, contre mon éducation ou tous les termes dégradants que j’ai utilisés quand j’étais enfant. Tout ça de revient à la figure quand on entend le mot trans ou transgenre“, conclut Kelly Jones.

Colby est le premier des trois enfants de son papa chanteur, né de sa précédente relation avec Rebecca Walters. Le leader de Stereophonics a deux autres enfants, une fille, Misty (13 ans), également née de sa relation avec Rebecca Walters, et une deuxième fille, Riley, fruit de son mariage toujours en cours avec la journaliste Jakki Healy.