Kenza (Loft Story) sans enfants… et alors ? “Ce n’est pas parce que j’ai un utérus que je dois enfanter !”

0
20

Passé un certain âge, une femme a toujours le droit à la question de savoir si elle envisage d’avoir des enfants. Les moeurs ont beau avoir évolué, il est toujours compliqué pour certaines personnes de concevoir l’idée qu’une partie d’entre elles ne souhaitent pas être mamans. C’est notamment le cas de Kenza Braiga. En revanche, l’ex-candidate emblématique de Loft Story (2001) de 45 ans n’a aucun tabou à ce sujet et ne se cache pas de ne tout simplement pas désirer pouponner.

Plus j’avance moins j’ai envie d’avoir un enfant dans le monde actuel. Il est égoïste, mercantile, se bat pour du papier toilette !“, a-t-elle confié dans les pages de Closer, faisant référence à la folle fièvre du stockage survenue lors des confinements. “Et puis, disons-le, ce n’est pas parce que j’ai un utérus que je dois enfanter ! J’ai du mal à savoir si j’aurais une retraite, alors que laisserai-je à mon enfant ?“, a-t-elle encore déclaré.

Si Kenza Braiga change finalement d’avis et finit par avoir des enfants, on peut en tout cas être sur qu’ils ne suivront pas ses pas dans la télé-réalité. Et pour cause, la journaliste et productrice voit d’un très mauvais oeil les nouveaux programmes. “Je la regarde, ça me fait marrer mais parfois ça me dérange. Je regrette la pureté ou la simplicité des candidats des années 2000. Aujourd’hui ce sont des phénomènes de foire. Les filles sont dans une course à la notoriété, à celle qui sera la plus vulgaire et gagnera le plus d’argent“, a-t-elle regretté. En attendant, elle s’épanouit assurément au quotidien et s’est construit la vie dont elle rêvait. Kenza Braiga a notamment été animatrice sur Le Mouv’ et France Bleu, et est depuis devenue journaliste et productrice pour Webradios éditions, un groupe de webradios thématiques. En parallèle, elle écrit aussi pour la presse.