Kevin Connolly : Accusé de viol, l’acteur d’Entourage livre une autre version

0
74

Plus une semaine ne passe, depuis le scandale Weinstein et l’émergence du mouvement MeToo, sans que de nouvelles accusations voient le jour : c’est au tour d’une des stars de la série Entourage de faire l’objet de graves révélations.

À lire aussi

Une fin de tournage qui tourne mal

Kevin Connolly, connu pour avoir joué le rôle de l’agent de Vince Chase (Adrian Grenier) durant les huit saisons d’Entourage, est accusé par une ancienne assistante costumière aujourd’hui âgée de 46 ans de l’avoir agressée sexuellement en décembre 2005 à Manhattan durant la soirée de fin de tournage de son premier film en tant que réalisateur, The Gardener of Eden. Gracie Cox avait 29 ans au moment des faits, qu’elle a rapportés au Daily Beast, et relate que l’acteur (31 ans à l’époque), qui avait régulièrement flirté avec elle tout au long du tournage, lui a proposé d’aller fumer une cigarette à l’extérieur. Un peu pompette, elle l’a suivi jusqu’à ce qu’elle croyait être l’espace VIP. “Dès que nous nous sommes retrouvés seuls, il a commencé à m’embrasser. Je ne savais pas comment réagir, mais avant même que j’ai le temps d’y penser, il m’a poussée dans un de ces petits box, m’a enlevé mon pantalon, m’a retournée et l’instant d’après il était en moi. J’étais en état de choc“, détaille-t-elle quant aux événements qui ont suivi, assurant n’avoir pas eu la moindre chance de résister.

“Relation mutuellement consentie”, selon Kevin Connolly

L’acteur a réagi à ces allégations auprès du même média, affirmant par le biais de son avocat, Marty Singer, que ce rapport sexuel était consenti. “Kevin soutient fermement les victimes d’agressions sexuelles et estime que leur récits doivent être entendus, a déclaré le ténor du barreau. En tant que personnalité ayant travaillé dans ce milieu pendant quatre décennies, il a toujours traité tout le monde avec respect et s’est bâti une réputation exemplaire. De fait, il a été complètement choqué en prenant connaissance des allégations de Gracie Cox. Ce qui s’est passé avec Ms. Cox était consenti et il dément catégoriquement toute allégation selon laquelle il se serait agi d’une agression. Lorsqu’ils sont retournés à la soirée, la patronne de Gracie, Amy Westcott, a appris ce qui venait de se passer et leur a fait savoir à tous les deux qu’elle était très déçue de leur comportement. Gracie a confié à Kevin qu’elle était embarrassée de s’être mise dans le pétrin vis-à-vis d’Amy, la chef du département costumes. D’après IMDb, il semble que Gracie et Amy n’aient plus collaboré sur le moindre projet après cela. Amy et Kevin ont continué à travailler ensemble sur Entourage pendant encore deux années et, quelques années plus tard, Amy a recommandé son assistante pour qu’elle travaille avec Kevin sur un autre projet. Kevin comprend tout à fait le mécontentement d’Amy concernant l’acte consenti qui a eu lie entre Kevin et Gracie il y a quinze ans, alors que la production était terminée et qu’ils ne travaillaient plus ensemble sur le film. Kevin reconnaît un manque de professionnalisme de sa part, mais réfute avec véhémence qu’il se soit agi d’autre chose qu’une relation mutuellement consentie.”

Qu’on sache qu’il est dangereux

Malgré l’argumentaire étoffé de l’avocat, Gracie Cox, consciente que Kevin Connolly “connaît des gens de pouvoir“, ne semble pas avoir l’intention de se taire maintenant qu’elle est sortie du silence : “Je veux qu’on sache qu’il est dangereux, dit-elle. Je ne veux pas qu’il s’en sorte plus longtemps.”

Depuis la fin d’Entourage en 2011, l’acteur s’est fait relativement discret sur les écrans, avec à son actif au cours de la décennie 2010 des apparitions dans les séries Friends with Better Lives, Pitch et plus récemment The Oath. Et en tant que réalisateur, il s’est tristement distingué en signant en 2018 Gotti, un film avec John Travolta et sa femme Kelly Preston (tragiquement décédée il y a quelques jours) qui a récolté six nominations aux Razzie Awards, les “trophées” du pire du cinéma, dont celles de Pire film et Pire réalisateur. Son retour en tant qu’acteur au grand écran est attendu dans Chick Fight, une comédie avec Malin Akerman, Alec Baldwin et Bella Thorne.