Home Pure Télé Koh-Lanta 2022 : Un aventurier mis en examen après une mort tragique, la production s’explique

Koh-Lanta 2022 : Un aventurier mis en examen après une mort tragique, la production s’explique

0
Koh-Lanta 2022 : Un aventurier mis en examen après une mort tragique, la production s’explique

Ils seront vingt-quatre, douze femmes et douze hommes, à participer à Anne-Sophie, femme de footballeur, Yannick qui est basketteur, Ambre qui est en couple avec un sportif professionnel ou encore Stéphanie, croupière déjà vue à la télévision. Enfin, François fait lui aussi déjà forte impression. Mais ce mercredi 9 février 2022, le Canard enchaîné fait une révélation inattendue sur ce pompier venu de l’Hérault.

D’après les informations de nos confrères, l’apprenti Robinson de 38 ans fait l’objet, avec six de ses camarades du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) d’une mise en examen pour homicide involontaire. La dramatique affaire date de 2016, lorsqu’au cours d’un incendie de forêt sur les hauteurs de Gaubian, un sapeur-pompier est mort et trois autres ont été blessés. La justice soupçonne le petit groupe d’avoir “donné à la troupe des ordres inadaptés, parfois contradictoires, et fourni une formation insuffisante et des matériels obsolètes“.

Tous sont présumés innocents et l’enquête poursuit son cours. Les sept accusés bénéficient alors de la “protection fonctionnelle“. Cela signifie que le conseil départemental prend en charge les frais de procédure. De leur côté, les victimes et leurs proches ont fait appel à Luc Abratkiewicz. “En glorifiant l’un de ses cadres dans une émission où le risque n’est qu’un jeu, le SDIS affiche son mépris pour les victimes“, estime l’avocat.

Une sombre histoire que la production de Koh-Lanta ignorait, comme expliqué à Voici : “Nous n’étions pas informés de cette mise en examen. L’information le concernant n’était pas publique et elle est couverte par le secret de l’instruction. Nous avons suivi nos process de sélection qui sont encadrés par la loi afin de respecter la vie privée des concurrents. Nous demandons aux personnes candidatant s’il existe des condamnations judiciaires. François nous a indiqués qu’il ne faisait l’objet d’aucune condamnation et nous a transmis un extrait de son casier judiciaire. Sa mise en examen ne remet pas en cause ces éléments puisqu’il est à ce stade de la procédure juridiquement présumé innocent.

Reste à voir l’explication de François, pompier depuis 18 ans…