Koh-Lanta : Bertrand-Kamal “éliminé” du casting avant le jeu, un membre de la prod raconte

0
94

Déjà plus d’un mois que Bertrand-Kamal nous a quittés. Le 9 septembre dernier, l’aventurier émérite de Koh-Lanta, Les 4 Terres est mort après avoir lutté contre son cancer du pancréas. Une triste nouvelle pour ses proches, ses camarades de jeu mais aussi les nombreux téléspectateurs qui s’étaient attachés à lui. Mais, en fait, le destin de Beka comme l’appellent les intimes aurait pu être tout autre. En effet, Alessandro Rinaldo, un casteur pour Koh-Lanta, raconte au Télégramme que Bertrand-Kamal n’aurait pas dû faire partie du casting de l’émission.

À lire aussi

Bertrand-Kamal, casté par un ancien camarade animateur

Le regretté aventurier avait été repéré par Alessandro Rinaldo. Et la relation entre les deux hommes ne datait pas d’hier. Après des études d’ingénieur, le jeune homme de 27 ans s’est reconverti et a suivi une formation en animation touristique durant laquelle Beka n’était autre que… son formateur ! En avril 2019, Alessandro Rinaldo devient finalement casteur pour Adventure Line Productions (ALP), la société qui produit Koh-Lanta. C’est à ce moment-là qu’il a pensé à Bertrand-Kamal, candidat idéal selon lui.

Un jour, j’en ai eu assez d’ouvrir les enveloppes de candidats qui ne dégageaient rien. J’ai alors checké les 800 amis que j’avais sur Facebook, en me demandant combien pourraient faire de bons candidats“, lance-t-il. Parmi ces centaines de personnes, seulement 3 correspondaient aux attentes de la production. Bertrand-Kamal, qui en faisait partie, était “une évidence“. Mais il ne faisait pas l’unanimité auprès des “gens qui étaient au-dessus d’Alessandro.

La production de Koh-Lanta a “éliminé” Bertrand-Kamal

D’ailleurs, l’animateur de 30 ans a, un temps, été écarté du casting. “À un moment, il a été éliminé. J’en connais les raisons, mais je ne peux pas les donner“, assure Alessandro qui a fait tout son possible pour que Beka fasse partie du casting, sans toutefois le “pistonner. “J’ai juste dit que c’était un très bon candidat et que ce serait une grosse erreur de ne pas le prendre”, poursuit-il.

Un joli geste pour celui qui souhaitait rendre à Bertrand-Kamal tout le bien qu’il lui a fait. “Il m’a tellement apporté quand j’étais animateur, explique Alessandro Rinaldo. Il m’a permis de me découvrir, m’a sauvé. Et je voulais le remercier. La seule façon de le faire était de réaliser son rêve.