Koh-Lanta : Des aventuriers attaqués, Denis Brogniart “condamne fermement”

0
148

Du jamais vu ! Depuis l’élimination de Sam survenue vendredi 24 avril 2020 dans Koh-Lanta, les critiques fusent sur les réseaux sociaux. Nombreux sont les internautes qui s’en prennent à une poignée d’aventuriers, de manière extrêmement virulente. Entre menaces de morts, insultes à répétitions ou encore attaques sur leurs familles, les candidats vivent un moment très douloureux. Inès a notamment poussé un gros coup de gueule samedi 25 avril sur sa page Instagram, rappelant à tous qu’il ne s’agit que d’un jeu et que la réaction des haters est complètement disproportionnée. Même topo pour Régis, ce père de famille qui a vu ses enfants êtres menacés par des anonymes. Des attaques délibérées qui dépassent l’entendement !

À lire aussi

Denis Brogniart en a bien évidemment eu vent. Choqué, l’animateur s’est saisi de ses réseaux pour faire un rappel à l’ordre très fort. “Je m’associe aux aventuriers de Koh-Lanta pour condamner le plus fermement les insultes inqualifiables reçues de manière anonyme par certains d’entre eux sur les réseaux sociaux. On peut vivre cette aventure devant son écran avec passion et respect”, a indiqué sa publication pourvue de la légende suivante : “Dans #kohlanta on peut exprimer son désaccord, sa déception, sa surprise autrement qu’en déversant des torrents de haine le plus souvent anonymement. Ce n’est qu’un jeu @kohlantatf1 ! #respect.

Nombreux sont les anciens candidats du jeu à avoir commenté son post en allant dans son sens, comme Steeve, Linda ou encore Eric. Mais là encore, les internautes les plus passionnés ont voulu faire débat, estimant que le programme n’était plus ce qu’il était avant. “Vous n’avez qu’à revenir aux fondamentaux au lieu de transformer votre émission en émission de télé réalité“, “Quand on voit un Sam aventurier qui se fait virer contre une Inès qui fait que bronzer chaque 10 minutes, ça nous saoule“, Si l’émission se rapprochait plus du format Survivor, il y aurait une bien meilleure ambiance autour du jeu“, a-t-on pu lire. De quoi justifier les insultes portées aux candidats ? Évidemment que non !