Koh-Lanta – Marie-France éliminée : une discussion en off change tout

0
54

Vendredi 28 août 2020, à l’issue du tout premier épisode de Koh-Lanta, Les 4 Terres (TF1), Marie-France de la tribu du Nord a été éliminée. Pour Purepeople.com, cette bouchère de 49 ans se livre sur son aventure, son départ et son parcours.

À lire aussi

Que se passe-t-il dans votre tête lorsque vous êtes éliminée… à l’unanimité ?
Au conseil, ça n’est pas une surprise pour moi, c’est la logique. Comme je le dis dans l’épisode, quand j’ai vu l’équipe dans laquelle on était, j’ai compris tout de suite que si on perdait le jeu d’immunité, c’était couru d’avance. Vous avez Lola et Angélique, deux petites nanas qui sont soudées, qui ont le même âge. Et il y a trois bonshommes à côté : on a besoin de bras pour construire une cabane et tout ça.

Pourquoi, alors que vous vous sentiez en danger, ne pas avoir pris les devants et monté une stratégie ?
En fait, je n’étais pas du tout dans l’optique de faire des stratégies. Je suis arrivée à Koh-Lanta avec une tête chargée des problèmes de la vie quotidienne, j’étais vraiment partie là-bas pour me vider la tête. Pour moi, il était hors de question d’entrer dans ce principe de stratégie… Je voulais qu’on me foute la paix. Donc je m’étais dit qu’en rentrant sur l’île, j’allais chercher un collier.

Vous aviez finalement créé une alliance avec Fabrice et Adrien…
Je ne connaissais pas du tout Adrien, je ne connaissais pas ses intentions. C’est seulement quand j’ai découvert son portrait que j’ai compris qu’il était là pour la stratégie. Sur le coup, je l’ai un peu envoyé bouler et après, je me disais pourquoi pas, on me tend la perche… Il m’a demandé mon ressenti et je lui ai dit que je comptais voter contre Angélique. Et c’est comme ça que l’on a tenté de monter un petit truc, lui a essayé avec les autres aussi. Il faisait son jeu.

Angélique et moi, on n’a pas eu l’occasion de parler

Tous les trois, vous vous étiez accordés au sujet d’un vote contre Angélique. Finalement, vos camarades n’ont pas respecté le pacte. Vous sentez-vous trahie ?
Je ne me sens pas trahie du tout, on n’avait rien créé de concret. Quand on en a discuté à la fin avant d’aller au conseil, Adrien m’a dit qu’il pensait que Fabrice ne voterait pas contre Angélique. Il a vraiment été cash. Il a été honnête dans sa stratégie. Et donc je savais à quoi m’attendre, clairement.

Vous semblez ne pas vous entendre avec Angélique… Que s’est-il passé entre vous ?
Les mots sont un peu forts. En fait, ce n’est pas ça. Je pense qu’Angélique est une fille qui a eu des problèmes dans sa vie. Elle a alors aussi peut-être des barrières par rapport aux gens. Et quand vous avez deux personnes qui sont dans ce cas-là, ça ne peut pas marcher. Je n’ai pas ressenti le besoin d’aller vers elle, elle n’a pas ressenti le besoin de venir vers moi. On n’a pas eu l’occasion de se connaître, on ne s’est pas parlé. Elle m’a juste un peu énervée à un moment, car quand on parlait de quelque chose, elle répondait “oui oui, moi aussi“. C’est ça que je dis dans l’épisode, “béni-oui-oui, elle me saoule“, c’est tout.

Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous sur le camp ?
Il faut savoir que je n’ai jamais dormi dans une tente de toute ma vie. Le côté aventure, je ne savais pas ce que c’était. Au niveau de l’hygiène, contrairement à ce que je croyais, ça allait, car on n’y pense pas. Et pour ce qui est de mes proches, on s’était préparé à la séparation. La nourriture, je pensais que ce ne serait pas un problème, car pour moi, ce n’est pas une nécessité de manger, je peux m’en passer. Mais finalement, la faim est ce qui m’a le plus fait souffrir. Même si je ne suis pas restée longtemps, on ressent tout de suite la faim. Dormir le ventre vide sans avoir rien mangé le midi, le matin, le soir… La nourriture est ce qui m’a le plus manqué.

Je suis toujours avec mon mari

Quel a été votre premier geste au retour ?
La première chose que j’ai voulu faire, c’était manger évidemment. Et d’ailleurs, j’ai été malade (rires) ! Je ne me souviens plus exactement ce que c’était, mais je crois que c’était de la viande. Habituellement, je n’aime pas trop ça, ce qui est un peu contradictoire, car je travaille dans une boucherie.

Qui voyez-vous gagnant à ce stade ?
J’aimerais que ce soit un Nordiste, oui. Tout dépend de la manière dont on voit Koh-Lanta, si l’on décide de voter au mérite sportif ou non… Moi j’aime beaucoup Fabrice et Lola. Je mise sur l’un des deux.

Vous êtes devenue maman très jeune, à 17 ans. Comment avez-vous vécu cette épreuve ?
Le fait d’être maman très jeune, ça a été difficile. J’ai dû arrêter mes études. J’ai eu faim, je n’avais pas de boulot, pas de revenus… Avec mon mari, on a galéré. Lui, il était au service militaire. Ce n’était pas facile, mais ça m’a permis d’avancer. Je pense que c’est à ce moment-là que je me suis dit que j’étais partie pour une galère et qu’il fallait avancer. Mon fils a aujourd’hui 32 ans, il est chef programmeur informatique dans les hôpitaux en Belgique, donc il a fait de bonnes études, le deuxième aussi. Au final, l’histoire est belle, je suis toujours avec mon mari actuellement.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.