La nouvelle a fait l’effet d’une bombe chez les fans de la marque à la pomme. Le géant américain Apple vient d’admettre qu’il a délibérément manipulé les anciens modèles d’iPhone, de quoi alimenter le débat sur l’obsolescence programmée des appareils électroniques…

Tout a commencé sur Reddit avec une série de posts publiés par un internaute affirmant que les performances du processeur de son iPhone 6S ont été impactées par un simple changement de batterie. Cette allégation a suscité un vif débat sur le réseau et plusieurs propriétaires d’iPhone ont soutenu la thèse selon laquelle leur smartphone devenait plus lent avec le temps. Outre ces plaintes, des tests relayés dans la presse spécialisée ont confirmé ce fait.

Devant ce déluge de critiques, Apple a été obligée de réagir. La firme a admis qu’elle bridait volontairement les performances de l’appareil afin «de prolonger sa durée de vie» .  «Les batteries au lithium-ion deviennent de moins en moins à même de répondre à des pics d’activité (notamment quand l’utilisateur sollicite beaucoup son téléphone, NDLR) par temps froid, lorsque la batterie est faible ou parce qu’elle vieillit, ce qui peut entraîner l’extinction imprévue de l’appareil, destinée à protéger ses composants électroniques», en particulier le microprocesseur, explique l’entreprise américaine, qui sort chaque année de nouveaux modèles d’iPhone que les fans de la marque s’arrachent à des prix exorbitants.

Notons que ce type de batteries équipe la plupart des appareils électroniques sur le marché, pas seulement les iPhone.

«L’an dernier, nous avons sorti une fonctionnalité pour l’iPhone6, l’iPhone 6S et l’iPhone SE destinée à lisser les pics (…) seulement lorsque c’est nécessaire, de façon à éviter que l’appareil ne s’éteigne soudainement», ajoute la firme dans un mail envoyé à l’AFP.

Pour résumer : le géant américain a admis ralentir volontairement les anciens modèles d’iPhone pour protéger ces smartphones. L’explication semble ne pas satisfaire de nombreux internautes et observateurs qui fustigent le manque de transparence de la marque qui aurait pu expliquer cette pratique bien avant. Certains utilisateurs se disent même lésés et critiquent l’opacité d’Apple.

Une stratégie bien ficelée

Des défenseurs du géant américain sont montés au créneau pour rappeler qu’il est possible de changer la batterie et qu’Apple le fait gratuitement si l’appareil est sous garantie. Il faut cependant noter que les batteries d’iPhone sont quasiment impossibles à remplacer soi-même et qu’elles coûtent pas moins de 79 dollars US selon le site web de la firme.

Cette polémique vient relancer le débat autour d’une pratique souvent méconnue : «l’obsolescence programmée». En effet, plusieurs experts en technologies évoquent depuis quelques années la politique des fabricants d’appareils électroniques qui consiste à limiter sciemment la durée de vie de leurs produits pour pousser les consommateurs à racheter des modèles plus récents. Autrement dit, si vous avez un iPhone 5, Apple fera tout pour que vous achetiez le modèle suivant (et idéalement pour elle le dernier).

En répondant aux critiques, Apple a ainsi confirmé la véracité des rumeurs sur de possibles ralentissements volontaires des iPhone. Les internautes ont encore une fois eu raison. Leur vigilance, conjuguée aux accusations de nombreux spécialistes ont permis de lever l’ombre sur cette question et d’éclairer l’opinion publique. Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.