La première tempête de l’automne joue les prolongations en nord-Bretagne

0
82

Après des rafales d’une puissance inattendue dans la nuit de jeudi à vendredi, Alex, la première tempête de l’automne, jouait les prolongations vendredi soir en nord-Bretagne où 30.000 personnes étaient encore privées d’électricité, tandis que pluies et orages sévissent aussi dans le Sud-Est.

Deux départements bretons, le Finistère et les Côtes d’Armor, restaient placés en vigilance orange. Dans le Sud et l’Est, dix départements l’étaient restent pour orages ou pluie et inondation, et les Alpes-Maritimes étaient maintenues en vigilance rouge, en raison d’un risque d’inondation élevé.

Vendredi à 17H30, 33.000 foyers étaient toujours privés d’électricité, dont 30.000 en Bretagne (18.000 en Morbihan et 12.000 en Ille-et-Vilaine), a fait savoir Enedis dans un communiqué.

“Trois foyers sur quatre ont été réalimentés depuis ce matin”, s’est félicité le gestionnaire de réseau, soulignant “les moyens de grande ampleur” déployés pour rétablir l’électricité ainsi que la venue d’équipes de techniciens supplémentaires.

Vendredi matin, 100.000 foyers étaient privés d’électricité, en Bretagne principalement.

Le Morbihan, département le plus exposé aux assaut d’Alex dans la nuit de jeudi à vendredi, avait d’abord été placé en vigilance rouge, passant en milieu de nuit au niveau orange, puis jaune à 06H00.

“Aucune victime ni blessé n’est à déplorer dans le Morbihan”, a souligné la préfecture. Les pompiers du département avaient effectué en milieu de journée 428 interventions, selon la même source, “essentiellement pour des chutes d’arbres, des assèchements, des chutes d’objets, des fils électriques arrachés”.

Des rafales à la puissance impressionnante avaient été enregistrées dans la nuit de jeudi à vendredi,accompagnées d’importantes précipitations: 186 km/h à Belle-Ile-en-Mer, 157 sur l’île de Groix. Météo-France a également relevé 129 km/h à Cholet (Maine-et-Loire) et 116 km/h à Rennes.

Comme annoncé par Météo-France, le vent s’est à nouveau renforcé vendredi après-midi sur le Finistère avec des rafales de 100 à 120 km/h sur la moitié ouest du département” et des “pluies soutenues sur les Côtes d’Armor et le Finistère”.

En prévision de cette première tempête d’automne, la préfecture du Morbihan avait notamment annoncé jeudi soir la “fermeture des établissements scolaires, d’enseignement supérieur et accueils de mineurs de l’ensemble du département” jusqu’à samedi, ainsi que l’interdiction des sentiers littoraux entre jeudi soir et samedi matin.

– Trains et liaisons maritimes interrompus –

Les liaisons maritimes avec Belle-Ile, la plus grande île du Morbihan, sont restées suspendues vendredi, avait annoncé la compagnie Océane qui assure ces traversées. La circulation des trains a été également interrompue entre Quimper et Rennes, Quimper-Landerneau et Rennes-Saint-Malo jusqu’à la mi-journée ou le début d’après-midi, a indiqué la SNCF. Le trafic a également été perturbé en Normandie, sur les lignes Paris-Granville, Caen-Cherbourg et Caen-Rennes.

– Craintes d’inondations –

Plusieurs ponts ont été interdits à la circulation, ou soumis à des restrictions de circulation, comme le pont Saint-Nazaire ou le pont de Cheviré à Nantes qui ont rouvert tôt vendredi matin.

Par ailleurs, la ville de Nantes a annoncé la fermeture vendredi, jusqu’à nouvel ordre, de tous les parcs et jardins de la ville.

Dans le quart sud-est de la France, des précipitations orageuses, sans lien direct avec la tempête Alex, se poursuivent.

Dans les Alpes Maritime, un pont a été emporté par les flots, au dessus de Saint-Martin-Vésubie, “l’épicentre” des intempéries, selon le député LR Eric Ciotti qui faisait état de “dégâts considérables” sur la commune où sont tombés “235 mm d’eau en quelques heures”.

Dans ce département, tous les établissements scolaires, de la crèche aux universités, ont été fermés vendredi sur décision du préfet. Ce denier a demandé expressément aux habitants de rester à l’abri et de ne pas prendre leur véhicule sauf en cas d’absolue nécessité.

Selon Météo France, les précipitations pourraient “atteindre localement 400 à 450mm”.

Dix autres départements restaient en vigilance orange, pour les risques d’inondations ou d’orages violents, ainsi que la Corse. Des cumuls de 200 à 250 mm de pluie sur 24 heures y sont attendus, selon Météo-France.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.