La Russie et la Syrie ont retrouvé le corps du soldat israélien disparu depuis 1982

0
95

La Russie, avec l’aide de la Syrie, a retrouvé le corps d’un soldat israélien porté disparu depuis la guerre du Liban de 1982 et compte le remettre à Israël jeudi afin qu’il soit inhumé, a annoncé Vladimir Poutine.

L’armée israélienne avait annoncé mercredi avoir retrouvé lors d’une opération menée dans la plus grande discrétion, presque 37 ans après sa disparition, le corps de Zachary Baumel.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est rendu jeudi à Moscou pour s’entretenir avec le président russe, cinq jours avant des législatives israéliennes à l’issue incertaine. Lors de la rencontre au Kremlin, il a levé le voile sur une partie du mystère.

De son côté, Vladimir Poutine a expliqué que “nos militaires, avec nos partenaires syriens, ont déterminé le lieu de l’inhumation”.

“Toutes les expertises ont été mené, les restes sont chez nous, et en vertu des traditions militaires, avec votre participation, nous enverrons les restes en Israël”, a ajouté M. Poutine.

Cette version contredit cependant celle de l’armée israélienne qui avait indiqué que le corps avait été rapatrié depuis plusieurs jours au terme d’une opération baptisée “Chanson douce amère”.

Zachary Baumel, commandant de char du 362e bataillon blindé, était porté disparu depuis la bataille de Sultan Yacoub contre l’armée syrienne dans la plaine de la Bekaa, près de la frontière syrienne, entre le 10 et le 11 juin 1982.

Deux autres soldats, Yehuda Katz et Zvi Feldman, manquent toujours à l’appel depuis.

Ils font partie de la mémoire collective dans un pays coutumier des guerres et où le retour des soldats tombés au combat ou des prisonniers est considéré comme un impératif moral.

M. Netanyahu a expliqué avoir demandé à la Russie son aide il y a deux ans et a précisé que les funérailles auraient lieu dès jeudi soir en Israël “en présence de sa famille et de ses amis”.

“Nous sommes très contents qu’il puisse recevoir tous les honneurs militaires nécessaires, et que ses proches puissent apporter des fleurs sur sa tombe”, s’est félicité Vladimir Poutine.