Lady Gaga offre sa veste en cuir à une fan, en plein rendez-vous romantique !

0
124

Mais quelle Lady ! Quand on dit que Stefani Germanotta – de son vrai nom – donnerait tout pour ses fans, on ne croit pas si bien dire. La chanteuse de 34 ans a été surprise le 16 juin 2020 à la sortie d’un restaurant de Malibu en plein acte de générosité. Après avoir croisé l’une de ses Little Monsters, accro au nouvel opus de l’artiste intitulé Chromatica, elle lui a tout simplement légué son blouson en cuir. Quitte à terminer la soirée vêtue d’une sorte de brassière de sport.

À lire aussi

Mettre une veste à son public ? Hors de question ! Lady Gaga profitait d’un tête-à-tête romantique avec son chéri, Michael Polansky, quand elle a croisé la jeune femme à qui elle a fait ce joli cadeau. Le couple portait des masques pour éviter la pandémie du coronavirus. Au diable l’avarice ! En recevant la pièce de créateur des mains de l’artiste, la demoiselle s’est empressée de l’enfiler, histoire de compléter son total look noir, oubliant quelque peu les gestes barrières. Mais que ne ferait-on pas pour être à la pointe de la mode ?

Entre Lady Gaga et Michael Polansky, les choses s’accélèrent. Les tourtereaux ont affronté ensemble la crise du Covid-19 en se confinant ensemble. C’est ce qu’une source anonyme du magazine People expliquait, précisant qu’ils “restaient à la maison” et se “commandaient des petits plats“. La chanteuse, très discrète dès qu’il s’agit de sa vie privée, a toutefois laissé échapper une tendre déclaration le jeudi 16 avril 2020 alors qu’elle évoquait ses projets d’avenir, par visioconférence, dans l’émission Morning Joe. “Ma mère Cynthia Germanotta travaille beaucoup pour la Born This Way Foundation avec notre cofondatrice Maya et avec l’amour de ma vie. Ils sont sur un projet en lien avec la santé mentale.” Le couple a été repéré pour la première fois, se dévorant du regard, le 31 décembre dernier dans la ville de Las Vegas. Plus récemment, Lady Gaga se disait même “impatiente de devenir maman“. “C’est incroyable qu’une femme puisse porter un humain et l’élever“, ajoutait-elle. Tic tac, tic tac…