Lady Gaga sous antipsychotiques : la vérité derrière 911, sur l’album Chromatica

0
146

On pourrait croire qu’elle voit la vie en rose. Encore davantage quand on voit la gamme colorimétrique qu’elle a choisi pour son nouvel album Chromatica. Et pourtant, Lady Gaga n’est pas toujours au top. Pour compléter les fragiles confessions qu’elle avait déjà faites dans le documentaire Five foot two en 2017, la chanteuse a dévoilé un titre qui résume certaines soirées de panique émotionnelle. “J’ai écrit une chanson pour cet album qui s’appelle 911, raconte-t-elle pour Apple Music. Elle parle d’un antipsychotique que je prends, parce que je ne peux pas toujours contrôler tout ce que fait mon cerveau. Je le sais. Et je dois prendre ce traitement pour arrêter d’y penser.

À lire aussi

Comme vous le savez sans doute – Wyclef Jean et Mary J. Blige l’ont assez répété ! –, le 911 est le numéro d’urgence qui vient en aide aux citoyens américains. C’est sans doute pourquoi Lady Gaga, qui se considère elle-même comme “son pire ennemi“, a pensé à ces trois chiffres pour expliquer son état d’esprit. “J’augmente ce qui atténue mes émotions, entonne-t-elle. Je continue à me répéter que je me déteste. J’en ai assez d’entendre ces voix. C’est comme si je n’avais pas le choix. C’est un blocage biologique.” Dans Replay, d’ailleurs, la jeune femme de 34 ans évoque à nouveau les “cicatrices de son esprit“.

C’est un morceau particulièrement important, pour l’artiste comme pour les fans. Depuis la sortie de ce sixième album solo, le 29 mai 2020, chacun s’émerveille de la manière dont les harmonies symphoniques de Chromatica II se transforment soudainement en beat redoutable, dans une transition aux oignons qui mène directement à 911. Ce nouvel opus contient seize pistes, dont le célèbre Stupid Love et quelques collaborations très attendues, dont Rain on me avec Ariana Grande, Sour Candy avec le groupe de K-Pop Blackpink et Sine from above, avec Sir Elton John himself. Si vous ne vous êtes pas encore rués sur les plateformes d’écoute et de téléchargement légal, vous savez ce qu’il vous reste à faire…