Laetitia Casta maman “protectrice” : rares confidences sur ses quatre enfants

0
26

La rentrée 2021 s’annonce très chargée pour Laetitia Casta ! La comédienne retrouvera finalement les planches, dans la pièce Clara Haskil de Serge Kribus, mais elle sera également à l’affiche de quatre films. Parmi ces projets, on compte Lui, de Guillaume Canet, ainsi que La Croisade de Louis Garrel… la suite de L’Homme fidèle, sorti en salles obscures en 2018, prévue pour le 22 décembre 2021. Et c’est un bonheur pour elle de retrouver le rôle de Marianne, tout autant que de se “replonger dans l’écriture” de son jeune époux, comme elle l’avoue dans les colonnes du magazine Madame Figaro.

Je suis une mère protectrice mais à l’écoute

Ambassadrice de la cause environnementale, Laetitia Casta a l’opportunité d’aborder cette thématique qui lui tient tant à coeur dans La Croisade, par le biais de son fils de fiction, Joseph, incarné par Joseph Engel. Le film fait partie de la section éphémère “Le cinéma pour le climat“, du Festival de Cannes 2021. Entre Marianne et Laetitia, la frontière semble donc être bien fine. “Je me reconnais dans le fait de prendre en considération la parole des enfants, explique-t-elle. Comme elle, je suis une mère protectrice mais à l’écoute, je veille à rester dans un discours d’égal à égal avec eux. Au fil des générations, je crois d’ailleurs que les jeunes sont de plus en plus fins et éveillés à ce qui les entoure.

Laetitia Casta est maman de quatre enfants. Son aînée, Sahteene, est née en 2001 de sa relation avec Stéphane Sednaoui. En couple avec l’acteur italien Stefano Accorsi pendant dix ans, elle a eu deux autres enfants, Orlando – 2006 – et Athéna – 2009. Quant à son amour pour Louis Garrel, il s’est concrétisé avec la naissance d’Azel le 17 mars 2012. A-t-elle du mal à allier sa vie personnelle à sa vie professionnelle ? Ressent-elle une certaine pression à l’idée de tourner pour son mari, qu’elle a épousé à Lumio, en Corse, en juin 2017 ? “Cela a été le cas pour L’Homme fidèle, car il s’agissait d’une première expérience cinématographique intime, et cela m’était alors étranger, rappelle-t-elle. Sur La Croisade, j’ai vécu le tournage comme un plaisir, un luxe, c’était du travail sans vraiment en être...”

Retrouvez l’interview de Laetitia Casta dans le magazine Madame Figaro du 18 juin 2021.